Publicite

Admission de 5 sukuk à la BRVM: "Une opération inédite sur le plan mondial"

C’est la Société islamique de développement du secteur privé, filiale de la Banque islamique de développement (Bid), appuyée par des Sociétés de gestion et d’intermédiation locales (Sgi), qui a été le principal arrangeur de ces emprunts.
Publicite

« La Brvm sera, à partir d’aujourd’hui, la première bourse au monde à admettre à sa cote, le même jour, cinq (5) emprunts Sukuk de trois pays différents, émis en monnaie locale », a déclaré, ce mardi 18 octobre 2016, le président du Conseil d’administration de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm), Pierre Goudiaby Atepa, lors de la cérémonie de la première cotation des emprunts sukuk émis par la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo. Ce, en marge du Forum sur la finance islamique.

Cette opération qualifiée à la fois de "succès politique, institutionnel et technique" a mobilisé au deuxième jour du forum, des ministres, des présidents d’institutions internationale, nationale, des experts, des consultants (Banque mondiale, Bceao, Boad, Crpmf, Sid). Ainsi, parlant au nom de la Côte d’Ivoire et de ses pairs de l’Uemoa, le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Assahoré Konan Jacques a présenté les cinq emprunts des trois pays (Côte d'Ivoire, Sénégal, Togo). Ce sont Sukuk État de Côte d’Ivoire 5,75 % 2015 – 2020 ; Sukuk État de Côte d’Ivoire 5,75 % 2016 – 2023 ; Sukuk État du Sénégal 6,25 % 2014 – 2018 ; Sukuk État du Sénégal 6 % 2016 – 2026; Sukuk État du Togo 6,5 % 2016 – 2026. Ils ont permis la levée de 766 milliards de Fcfa sur le marché de l’Uemoa. Indiquant par conséquent que cet instrument de la finance islamique est une méthode novatrice pour l’Uemoa et permet la diversification des sources de revenus.

C’est la Société islamique de développement du secteur privé, filiale de la Banque islamique de développement (Bid), appuyée par des Sociétés de gestion et d’intermédiation locales (Sgi), qui a été le principal arrangeur de ces emprunts.

« Ces cinq cotations se présentent ainsi comme une opération inédite sur le plan mondial et positionne la Brvm comme l’une des bourses pionnières en la matière », s’est réjoui Pierre Goudiaby. Qui explique que cette mobilisation de ressource est partie d’une problématique fondamentale portant sur les moyens de rendre plus attractifs et liquides les titres  pour favoriser le succès des émissions futures. « C’est là où la Brvm, dans sa mission d’organisation du marché secondaire, du marché financier régional de l’Uemoa, en s’appuyant sur les textes en vigueur, à préparer l’admission à sa cote des 5 Sukuk émis par la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Togo », a-t-il souligné.

Pierre Goudiaby Atepa a, par ailleurs, relevé les ambitions de la bourse dans les années à venir. A savoir, l’ouverture du troisième compartiment des Pme/Pmi, le lancement des diasporas bonds, le lancement du compartiment minier, etc.

Kamagaté Issouf / fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1693696 : 1.62 mb
MEMORY : 1483536 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.