Publicite

Bourse : "Il n’y a pas de Krash boursier à la BRVM", soutient Edoh Kossi Amenouve

Pour Edoh Kossi Amenouve, la baisse des indices n’est pas une mauvaise nouvelle pour une bourse, car il faut aussi tenir compte du ratio de liquidité qui est passé de 8,78% à 21% en quatre ans.
Publicite


Le directeur générale de la Bourse régionale des valeurs mobilières, Dr Edoh Kossi Amenouve, affirme que son institution est entrain de relever  le défi du volume de la liquidité du marché. C’était lors de la traditionnelle rencontre annuelle avec la presse, qui s’est tenu ce mercredi 17 janvier, à son siège à Abidjan Plateau. Cette rencontre a permis à la bourse de faire le bilan de l’année écoulé et de présenter les perspectives 2018.

Pour Edoh Kossi Amenouve, la baisse des indices n’est pas une mauvaise nouvelle pour une bourse, car il faut aussi tenir compte du ratio de liquidité qui est passé de 8,78% à 21% en quatre ans. « Ce qui veut dire qu’il y a assez de valeurs échangées sur la notre place boursière», a-t-il expliqué.

En effet, la bourse de l’Union économique et monétaire ouest africain, notamment ses deux indices phares (Brvm 10 et Brvm Composite) tout comme sa capitalisation boursière du marché des actions ont fléchi en 2017 sans oublier la traditionnelle prise des bénéfices des investisseurs. Mais, rassure, le directeur général de la Brvm et du Dc/Br « Au niveau de l'évolution des indices, la Brvm a progressé de 88,2% au cours des quatre dernières années ». Car, l’on note 9 augmentations de capital contre 02 en 2016 (+350 %), 217,77 millions de titres échangés contre 194,828 millions en 2016 (+11,78 %) ainsi qu’une hausse remarquable de la capitalisation du marché des obligations chiffrée à 2 970 milliards Fcfa contre 2 509 milliards en 2016 (une progression de 18,34 %) augmentation . Donc, «Il n’y a pas de krash boursier à la Brvm » martèle-t-il. Parce que, dit Amenouve, «le Krash entraine l’effondrement brusque et brutal des marchés, ce qui n’est pas le cas pour la Brvm, où les résultats sont globalement positifs».

Il indique que 2017 a été « l’année de la renaissance » pour son institution, matérialisée par l’ouverture du troisième compartiment dédié au Pme et les entreprises à fort potentiel de croissance. « Ce compartiment vas être  le compartiment test de la capacité de la Brvm à attirer des entreprises de l’union pour développer leur activité et créer de la richesse » poursuit-il. Aussi, assure le directeur général, il va monter le nouveau visage de la bourse de l’Uemoa et de ceux de l’Afrique.

Fratmat.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1735992 : 1.66 mb
MEMORY : 1512040 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.