CIPREL au cœur du dispositif de renforcement de la coopération énergétique régionale (Liberia, Sierra Leone et Guinée)

Pour la deuxième fois en moins d’un an, les installations de la centrale de (CIPREL), située à Vridi (Abidjan) ont été visitées par un chef d’Etat de la sous région ouest africaine. Avant le président libérien George Weah qui s’y est rendu le 5 avril dernier, dans le cadre de la visite d’amitié et de travail qu’il effectuait à Abidjan, les installations de  ce producteur indépendant d’électricité (IPP) avaient déjà séduit en effet, de passage également en mai 2017, le président ghanéen Nanan Akufo Addo. C’est que la filiale du groupe industriel panafricain Eranove est historiquement le premier producteur d’électricité indépendant (IPP) en Afrique de l’Ouest et le leader en Côte d’Ivoire.

Vu ses capacités, la Centrale CIPREL est appelée à jouer un rôle essentiel dans le renforcement de la coopération énergétique régionale et la mise en œuvre du projet ouest africain d’interconnexion entre le Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone et la Guinée (Projet CLSG). D’ailleurs, la visite du chef de l’Etat libérien n’est pas fortuite, puisque la Côte d’Ivoire et le Libéria développent depuis plusieurs années les échanges énergétiques à travers les exportations de la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE), autre filiale du Groupe Eranove, vers la Liberia electricity corporation (LEC).

3 projets d’énergie électrique entre les deux pays

Le ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, a précisé que ce sont trois projets prioritaires d’énergie électrique qui lient la Côte d’Ivoire et le Libéria. A commencer par l’électrification transfrontalière de 18 localités du Liberia à partir de la Côte d’ Ivoire depuis 2013. A fin 2017, souligne-t-il, les livraisons d’énergie au Libéria dans le cadre de ce projet se sont élevées à environ 19 GWh. L’aménagement hydroélectrique de Tiboto de 220 MW et le réseau électrique associé constitue le second projet, et le PLSG, le troisième. « La Côte d’Ivoire va renforcer son rôle de pôle énergétique régional au sein du Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain grâce au renforcement des interconnexions avec les pays voisins et l’augmentation des exportations d’énergie électrique », a déclaré Thierry Tanoh.

Producteur indépendant, CIPREL a une capacité de production de 556MW, contre 440 MW pour AZITO et 210 MW pour AGGREKO. La quatrième phase de CIPREL (CIPREL IV), caractérisée par la mise en service d’un cycle combiné gaz-vapeur et inaugurée en février 2016, a permis d’augmenter la capacité installée de 321 à 556 mégawatts (MW), soit une production additionnelle d’électricité de 1 600 gigawatts-heure (GWh) par an. CIPREL IV qui a nécessité un investissement global de 223 milliards Fcfa représente en outre une avancée environnementale, avec la mise en œuvre du cycle combiné, une technologie innovante et performante. Ce système permet de produire plus d’électricité sans consommation additionnelle de gaz.

 
Emmanuel Akani/Minutes Eco

Laisser un commentaire

PEAK : 1714560 : 1.64 mb
MEMORY : 1485584 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.