Côte d’Ivoire : imbroglio autour de la centrale électrique de Songon

Le partenaire ivoirien du projet de centrale électrique de Songon, Starenergie, a signé un contrat de construction avec le groupe chinois CEEC. L'américain Endeavor Energy, actionnaire majoritaire du projet, n'a pas été associé à cet accord. Explications.

Un imbroglio juridique entoure le projet de construction de centrale thermique de Songon, près d’Abidjan.

Partenariat chinois

Le samedi 20 août à Pékin, le groupe ivoirien Starenergie, promoteur et partenaire minoritaire du projet, a signé un contrat d’ingénierie, de fourniture des équipements et de construction (EPC) avec le groupe chinois China Energy Engineering Corporation (CEEC) pour la production d’une centrale électrique de 372 mégawatts, dans la localité de Songon, près de la cité gazière de Jacqueville.

Selon Richard Amon, président de Starenergie, l’accord permettra à CEEC d’être l’opérateur de cette centrale. La construction de la centrale sera financée via une ligne de crédit de 367 millions d’euros de la banque chinoise d’import-export, China Exim Bank.

Suspicions

Or, l’américain Endeavor Energy, basé à Houston, partenaire majoritaire du projet avec 51 % des parts, n’a pas été associé aux négociations et à l’accord signé à Pékin.

« Starenergie suspectait les américains de vouloir les déposséder du projet. Une procédure a été ouverte devant les tribunaux pour revoir la structure du capital », affirme une source proche de Starenergie, qui précise que les chinois proposent un financement intéressant, à un taux de 3,50 % sur au moins 25 ans.

Une « centrale de classe mondiale »

Contacté par Jeune Afrique, Sean Long, PDG d’Endeavor, affirme se consacrer à la poursuite du projet de Songon, qui sera adossé à un un terminal flottant de regazeification et de stockage (FSRU) au large de Jacqueville, pour assurer les approvisionnements en gaz naturel de la centrale sur plusieurs années pour un investissement total d’environ 1 milliard de dollars.

« Nous détenons toujours la majorité de Songon grâce à notre co-entreprise avec Starenergie et ses actionnaires. Nous continuons de pousser le projet pour aller de l’avant et travaillons avec le gouvernement ivoirien pour livrer une centrale de classe mondiale », persiste Sean Long.

Le 25 mai 2015, Starenergie avait signé un accord de co-entreprise confiant à Endeavor, l’exclusivité de la construction et de tous les services du projet de centrale thermique de Songon. Starenergie, pour sa part, devrait finaliser toutes les études du projet pour un investissement d’environ 1 milliard de F CFA (1,5 million d’euros).

Le groupe ivoirien pourrait bénéficier d’un prêt de la Banque nationale d’investissement (BNI).

Baudelaire Mieu
Jeune Afrique

Laisser un commentaire

PEAK : 1715960 : 1.64 mb
MEMORY : 1510872 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.