Publicite

Côte d’Ivoire: les grandes entreprises vont créer un fonds de garantie pour les PME

Les grandes entreprises ivoiriennes cherchent à créer un fonds de garantie pour les Petites et moyennes entreprises (PME) afin d’assurer leur ‘’viabilité’’, a annoncé jeudi soir à Abidjan, le Président directeur général du groupe ivoirien de banque-assurance NSIA, Jean Kacou Diagou.
Publicite


Il s’exprimait à l’issue d’une conférence qu’il a animée lors de la 3è édition du dîner-débat de l’Association des ambassadeurs de Côte d’Ivoire à la retraite (AACIR), autour du thème, ‘’le partenariat public-privé, atout pour le développement socio-économique et pour l’émergence de la Côte d’Ivoire’’.

‘’Les réformes que nous essayons de mettre en place, que ça soit sur la fiscalité, sur les marchés publics et bien d’autres, nous avons toujours le souci des PME au niveau du patronat’’, a expliqué M. Diagou, par ailleurs ancien Président de la Confédération générale des entreprise de Côte d’Ivoire (CGECI, patronat ivoirien).

On va plus loin, a-t-il poursuivi, ‘’on cherche à créer un fonds de garantie pour les PME avec l’agent des grandes entreprises. C’est pour vous dire que le patronat se soucie de la viabilité de nos PME’’. Les besoins de financement des PME ivoiriennes sont évalués à 3574 milliards de  FCFA, soit 21% du Produit intérieur brut (PIB) de la Côte d’Ivoire, selon l'initiative "La Finance s'Engage".

Pour Jean Kacou Diagou, quand ‘’l’Etat et le secteur privé se mettent ensemble pour regarder dans le même sens et font les choses dans le même sens’’ au niveau de ‘’l’environnement des affaires, des réformes, ça ne peut que favoriser et accélérer le développement’’. ‘’C’est pourquoi, j’ai dit le partenariat entre le secteur public et le secteur privé est un accélérateur du développement. C’est la garantie du succès du développement d’un pays’’.  

S’agissant du défis qui reste à relever, l’ex-Président de la CGECI a souligné que ‘’c’est de faire en sorte que ce partenariat soit le plus efficace possible’’. La Côte d’Ivoire est ‘’pionnière en matière de partenariat entre le secteur public et le privé’’, a rappelé M. Diagou, ajoutant qu’’’aujourd’hui, c’est un exemple qui est copié un peu partout’’.  

Le Secrétaire général du ministère des affaires étrangères, Léon Houadja Kacou Adom, représentant le ministre ivoirien des affaires étrangères a relevé l’importance de l’AACIR à qui le gouvernement apporte son soutien.   

Auparavant, le Président du Comité d’organisation, Boa Thiémélé Edjampan et le Président en exercice de l’AACIR, Emmanuel Kouassi Nouama ont successivement insisté sur les enjeux du thème de cette troisième édition.

LS/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1748496 : 1.67 mb
MEMORY : 1511504 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.