Publicite

Economie : Covid-19, Gon Coulibaly annonce la suspension de 3 mois d’impôts

Le Chef du gouvernement ivoirien Amadou Gon Coulibaly a annoncé, ce mardi 31 mars 2020, la mise en place d’un plan de Soutien Economique, Social et Humanitaire évalué à 1700 milliards de FCFA, soit environ 5% du PIB. 
Publicite

Ce plan permettra d’atténuer l’impact de la pandémie du Coronavirus sur les populations et les acteurs économiques des secteurs formels et informels, dont la suspension de 3 mois d’impôts.

Des mesures de soutien à court terme aux entreprises visent à maintenir l’activité économique, à soulager leur trésorerie et à préserver l’emploi.

Elles vont consister à la suspendre des contrôles fiscaux pour une période de trois mois, à reporter de trois mois le paiement des taxes forfaitaires pour les petits artisans, notamment les maquis, restaurants, cinéma, boite de nuit, bar, salle de spectacle.

A différer pour une période de trois mois le paiement des impôts, taxes et versements assimilés dû à l’Etat, ainsi que les charges sociales du fait des difficultés de trésorerie des entreprises, à réduire de 25% la patente transport, à différer pour une période de trois mois le paiement de l’impôt sur les revenus de capitaux des entreprises du tourisme et de l’hôtellerie.

A exonérer les droits et taxes de portes sur les équipements de santé matériel et autre intrant sanitaire entrant dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, à annuler les pénalités de l’Etat dans le cadre de l’exécution des marchés et commande publics avec l’Etat et ses démembrements durant la période de crise, à rembourser les crédits de TVA sous un délai de deux semaines, à continuer le paiement de la dette intérieure et à réaménager les frais de magasinage.

En ce qui concerne la préservation de l’outil de production et de l’emploi, le gouvernement selon Amadou Gon, mettra en place un fonds de soutien au secteur privé pour un montant de 250 milliards de FCFA, prenant en compte le renforcement du soutien aux PME pour au moins 100 milliards de FCFA.

Il prévoit la mise en place d’un fonds de garantie afin d’avoir un effet de levier sur l’accès au crédit, la mise en place d’un fonds spécifique d’appui aux entreprises du secteur informel touché par la crise pour un montant de 100 milliards de FCFA, le soutien des principales filières de l’économie nationale, anacarde, coton, hévéa, palmier à huile, café et cacao pour un montant de 250 milliards de FCFA et un soutien à la production vivrière maraîchère et fruitière avec 50 milliards de FCFA.

Enfin la poursuite du dialogue avec les principaux acteurs économiques, notamment les faîtières agricoles, les coopératives ainsi qu’avec les populations.

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1716384 : 1.64 mb
MEMORY : 1502400 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.