Publicite

Economie : En raison du Covid-19, la croissance économique ivoirienne pourrait être réduite de moitié (Gon Coulibaly)

La croissance économique ivoirienne estimée à 7,2% pour l’année 2020 pourrait être réduite de moitié et s’établir à 3,6%, dans l’hypothèse d’une maîtrise du Coronavirus (Covid-19) à fin juin 2020, a indiqué ce mardi 31 mars, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. 
Publicite

En outre, le gouvernement a décidé de la mise en place d’un fonds de soutien au secteur privé pour un montant de 250 milliards de FCFA.  

« Selon les données actuelles, la croissance économique (de la Côte d'Ivoire) estimée à 7,2% pour l’année 2020 serait réduite de moitié et s’établirait à 3,6%, dans l’hypothèse d’une maîtrise de la pandémie à fin juin 2020 », a indiqué Amadou Gon Coulibaly, dans sa déclaration.

Il a fait observer que « l’Afrique quant à elle connaitrait, sur la base des données provisoires disponibles, une réduction de sa croissance au niveau du continent de 3,2 % à  1,8 %, tandis qu'au niveau mondial, il est projeté une récession ».

L’économie ivoirienne est fortement impactée par la crise sanitaire liée au Covid-19, à cause de la baisse des activités économiques dans le pays, surtout que le gouvernement a décidé de la fermeture des restaurants, boîtes de nuit, des bars etc pour prévenir la propagation de la pandémie.

En plus, « De nombreux secteurs clés de notre économie sont touchés, notamment, les exportations en particulier agricoles, les importations, les BTP, le tourisme, le commerce, l’hôtellerie, la restauration et le transport », a fait savoir le chef du gouvernement ivoirien.  

C’est pourqoui, le gouvernement a décidé de la mise en place d’un fonds de soutien au secteur privé pour un montant de 250 milliards de FCFA qui prend en compte le renforcement du soutien aux PME ’’ pour au moins 100 milliards de FCFA et la mise en place de fonds de garantie, afin d’avoir un effet de levier sur l’accès au crédit’’. 

 « Cette mesure sera pérennisée après la crise avec une fiscalité simple et des modalités novatrices de financement », a souligné Amadou Gon Coulibaly, avant d’annoncer le soutien aux principales filières de l’économie nationale, notamment l’anacarde, le coton, l’hévéa, le palmier à huile, le cacao, le café, pour un montant de 250 milliards de FCFA. 

Il a aussi annoncé le soutien à la production vivrière, maraichère et fruitière pour un montant de 50 milliards de FCFA, dont 20 milliards au titre des intrants. Le gouvernement entend par ailleurs poursuivre le dialogue avec les principaux acteurs économiques, afin d’améliorer le plus rapidement possible la reprise économique dans les meilleures conditions de succès.

Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1713216 : 1.63 mb
MEMORY : 1492080 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.