Economie : La Côte d’Ivoire est le pays qui a enregistré le plus de progrès en Afrique de l’ouest selon le GSMA

Selon une étude de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA), la Côte d’Ivoire est le pays qui a enregistré le plus de progrès, ces dernières années, en Afrique de l’ouest, en matière de connectivité mobile. Son indice ayant gagné 9,2 en trois ans.


La Côte d’Ivoire 4e pays le plus connecté d’Afrique de l’ouest

La Côte d’Ivoire est le pays d’Afrique de l’ouest qui a le plus avancé dans l’amélioration de sa connectivité, d’après une étude de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie (GSMA). La Côte d’Ivoire a bonifié son indice de connectivité mobile de 9,2 points en trois ans, de 2016 à 2018. Aucun autre pays n’a fait mieux en Afrique de l’ouest. La Côte d’Ivoire affiche désormais un score de 45,7 points, bien au-dessus de l’indice moyen de l’Afrique subsaharienne qui est de 39,0 points et de la sous-région ouest africaine qui est de 36,2 points.  Sur quatorze Etats de la sous-région, la Côte d’Ivoire se classe dorénavant quatrième (4e) derrière le Cap-Vert, le Ghana et le Nigeria.

Le Bénin et le Sénégal suivent la cadence

GSMA justifie cette progression de la connectivité mobile en Côte d’Ivoire par l’amélioration de l’infrastructure, de l’accessibilité et du développement du contenu dans le pays. Le Cap Vert, le Ghana et le Nigéria ont également beaucoup travaillé sur ces points. C’est pourquoi ces quatre pays sont les seuls d’Afrique de l’ouest qui ont un indice moyen de connectivité mobile supérieur à la moyenne d’Afrique subsaharienne. En outre, ils font partie des six pays d’Afrique de l’ouest, avec le Bénin et le Sénégal, à avoir un indice de connectivité mobile au-dessus de la moyenne sous-régionale.

Les pays encore très en retard

A l’opposé, la Sierra Leone, le Liberia, le Togo, la Gambie, la Guinée, le Mali, le Burkina Faso et le Niger ont encore de nombreux efforts à fournir. GSMA attribue la faiblesse de leur connectivité mobile par les coûts élevés de l’extension de la couverture réseau et les politiques de réglementations contradictoires de la part des gouvernements qui restreignent les investissements publics et privés en faveur d’une plus large connectivité de leur population.



Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1724400 : 1.64 mb
MEMORY : 1519456 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.