Électricité: l’Anaré veut plus se rapprocher des consommateurs

La signature a eu lieu entre Hippolyte Ebagnitchié (directeur général de l’Anaré), Bamba Kassoum (président de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire) et Jean Baptiste Koffi (président de l’Union fédérale des consommateurs).

L’Autorité nationale de régulation du secteur de l’électricité (Anaré), veut plus faire connaître et comprendre aux consommateurs son rôle, dans le secteur d’électricité en Côte d’Ivoire. Pour mener à bien cette mission, elle a procédé, ce mardi 10 novembre, dans ses locaux, à Abidjan-Plateau, à une signature de convention de collaboration avec la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (Cnmci) et l’Union fédérale des consommateurs de Côte d’Ivoire (Ufcci).

Les signatures ont été apposées par Hippolyte Ebagnitchié (directeur général d'Anaré), Bamba Kassoum (président de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire) et Jean Baptiste Koffi (président de l’Union fédérale des consommateurs). Ces derniers ont tous exprimé leur satisfaction pour cette cérémonie. Surtout pour la confiance que l'Anaré place en eux, selon Jean Baptiste Koffi. 

Cependant, « nous nous engageons à être à la hauteur de la confiance placée en nous, en nous éloignant de tout ce qui pourrait constituer un manquement grave aux attentes légitimes de la présente convention », a-t-il promis. Avant d'ajouter que ce choix montre l’engagement de cette entreprise d’électricité à mettre à contribution les consommateurs, ses premiers partenaires. Néanmoins, pour consolider ce partenariat avec eux, il préconise le renforcement des bases en réseau pour leur bien-être. « Nous pouvons parvenir à cette synergie, mais avec le soutien du directeur général », pense-t-il.

En réaction à cette intervention, Hippolyte Ebagnitchié réaffirme que sa structure va parfaire le travail en réseau, mais de façon progressive pour qu'il soit plus bénéfique. Il révèle que d’ici à 2017, plusieurs points d’accueil des consommateurs seront ouverts dans plusieurs villes du pays. Et pour donner l’exemple, la structure a fait visiter le Pacel (maison des consommateurs d’électricité) sis dans le hall de l’immeuble Eeci d’Abidjan-Plateau, le deuxième centre après celui de Yamoussoukro (proche de l’Hôtel président).

Pour le directeur général, à travers ces outils de communication, sa structure s’engage à se faire connaître, à identifier les abus et à faire connaître les intérêts des consommateurs.
Au dire de la sous-directrice chargée des consommateurs, Bertine Kouadio, le point d’accueil d’Abidjan a été ouvert depuis 2003, mais rénové en 2014. « Cette rénovation du Pacel visait donc à rendre agréable et rassurant cet espace exclusivement destiné à la protection des consommateurs », ajoute Hippolyte Ebagnitchié. Ce centre reçoit les cas de litiges, les préoccupations, les conseils... 

Pour le rapport d’activités 2014, il a enregistré 600 visiteurs physiques et 500 appels. 2800 recours ont été relevés, une progression nette par rapport aux années précédentes.

Fraternité Matin

Laisser un commentaire

PEAK : 1714584 : 1.64 mb
MEMORY : 1506824 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.