Inclusion financière : les paiements dans le secteur agricole bientôt digitalisés

Le géant américain des cartes de paiements électroniques, Visa va digitaliser « dans les mois à venir » les paiements dans le secteur agricole et des transports en Côte d’Ivoire, a indiqué le Directeur général du groupe pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Ismahill Diaby, dans un entretien à APA.

«Dans les mois à venir vous allez voir les premiers projets se concrétiser, nous l’espérons avant la fin de l’année », a souligné M. Ismahill Diaby, mentionnant que les principaux secteurs sont l’agriculture et les transports.

La Côte d’Ivoire, où « plus de 95% des dépenses des ménages se font à partir de la monnaie fiduciaire », a signé il y a quelques jours, un accord avec le groupe Visa à travers le ministère de l’Économie et des finances aux afin de digitaliser un certain nombre de secteurs de l’économie ivoirienne.

L’agriculture, représentant « 20% du PIB de la Côte d’Ivoire, nous souhaitons digitaliser » le secteur, ce qui devrait permettre aux paysans de vendre leurs cultures et recevoir des paiements sur des cartes Visa digitalisées et dématérialisées ainsi que leurs téléphones, a-t-il poursuivi.

Concernant le secteur du transport, ce mode de paiement devrait permettre aux gens de pouvoir payer leurs titres, a-t-il, souligné, ajoutant que le projet vise également la poste où il sera apporté un « appui » ainsi que le volet éducation financière.

« On peut créer toutes sortes de produits (en termes d’inclusion financière) mais si nos populations ne sont pas éduquées ou ne savent pas comment utiliser un téléphone pour payer, cela ne marchera pas », a-t-il renchéri.

Les partenaires traditionnels du groupe en Côte d’Ivoire sont les banques. « On a 19 clients aujourd’hui » qui offrent à leurs utilisateurs des cartes de paiement électronique, a fait savoir M. Ismahill Diaby.

Le projet visant la digitalisation des moyens de paiement de certains secteurs de l’économie ivoirienne comprend un volet facilitation des ouvertures de comptes. Et ce, en vue d’ « aider » l’Etat à accroître le taux de bancarisation estimé à 16%. Avec les comptes «mobile money », ce taux se situe à 34%.


AP/ls/APA

Laisser un commentaire

PEAK : 1713376 : 1.63 mb
MEMORY : 1504192 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.