Publicite

La Côte d'Ivoire appelle l'OMC à assurer un "équilibre" dans l'accès aux marchés

Le ministre ivoirien du Commerce, de l'artisanat et de la promotion des PME, Souleymane Diarrassouba, a appelé l'Organisation mondiale du commerce (OMC), à assurer un "équilibre" au niveau de l'accès des pays aux marchés, à l'occasion de la 11ème Conférence ministérielle de l’institution à Buenos Aires, en Argentine.
Publicite


«La présente Conférence offre au gouvernement ivoirien une tribune de choix pour réaffirmer la nécessité de redonner la primauté et la priorité au multilatéralisme et à l’OMC afin d’assurer un équilibre général en termes de gouvernance économique, d’accès aux marchés et d’équité dans le règlement des différends commerciaux», a dit M. Diarrassouba.

Dans son exposé, en séance plénière, le ministre ivoirien du Commerce, a fait une déclaration en faveur d’"une OMC renforcée, capable de donner à ses Etats membres une vision plus rassurante des enjeux à venir du commerce mondial, et des progrès décisifs dans le processus de libéralisation des échanges".

M. Diarrassouba a également réaffirmé "la préférence de la Côte d’Ivoire pour une approche de prise de décision par consensus, qui permet aux plus faibles, du point de vue économique, de participer efficacement à l’élaboration des règles du système commercial multilatéral devant réguler les marchés des biens et services dont l’OMC assure la gouvernance, en vue d’une participation plus inclusive de tous (les acteurs) au commerce mondial".

Le ministre ivoirien du Commerce, a dans sa présentation, mis l’accent entre autres sur "le besoin d’évaluer l’OMC en tant qu’institution, la nécessité d’éviter l’immobilisme en engageant des actions liées à son champ d’intervention".

Il a exprimé l'attachement de l'Etat ivoirien à "l’achèvement" du Programme de développement de DOHA (PDD) et demandé "instamment une évaluation globale du PDD au titre du paragraphe 47 de ladite déclaration portant sur les échanges commerciaux dans le monde.

Le ministre Souleymane Diarrassouba, en marge de la session plénière,  a pris part au lancement du portail coton et du programme route du coton. A cette occasion, il a insisté sur "la nécessité d’associer la Côte d’Ivoire aux différents activités menées par et pour le C4 (pays du C4 : Bénin, Burkina Faso, Mali et Tchad)".

La 11ème Conférence ministérielle de l'OMC se tient du 10 au 13 décembre 2017 à Buenos Aires, en Argentine. Elle a pour thème « Investir dans le commerce des pays moins avancés ».

Cette rencontre de haut niveau est marquée par une plénière donnant l’opportunité aux ministres représentant les 164 Membres de l’OMC, d’exposer sur l’état du commerce et des affaires dans leurs pays respectifs et dans le monde.

PIG/ap/ls/APA
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1741384 : 1.66 mb
MEMORY : 1518144 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.