Le Galaxy Note 7 de Samsung retiré de la vente !

Mauvaise nouvelle pour le constructeur sud-coréen Samsung. Alors que la sortie de son dernier smartphone haut de gamme aux dimensions XXL, le Galaxy Note 7, s’annonçait comme un succès sans précédent pour la marque, des incidents signalés au niveau de la batterie de l’appareil ont brutalement jeté un froid.

Samsung a annoncé, vendredi 2 septembre, que les ventes du Galaxy Note 7 allaient être suspendues, des utilisateurs ayant notamment porté plainte après avoir vu la batterie de leur smartphone prendre brusquement feu pendant sa recharge. Le géant sud-coréen a précisé qu’il remplacerait les appareils de tous ceux qui ont acheté ce téléphone à écran large.

« En réponse aux questions concernant le Galaxy Note 7, nous menons une inspection approfondie avec nos partenaires. Nous en partagerons les résultats aussi rapidement que possible », avait déjà réagi le groupe dans un communiqué, jeudi, précisant par ailleurs qu’il s’engageait à fournir à ses consommateurs des produits de la meilleure qualité.

La nouvelle est d’autant plus rude pour Samsung que l’annonce en a été faite lors du coup d’envoi de l’IFA, le plus grand Salon européen de l’électronique, qui a lieu à Berlin du 2 au 7 septembre, et où la marque expose ses dernières nouveautés. Le Galaxy Note 7 devait y figurer en bonne place. Cela semble désormais plutôt compromis.

Un accroc dans la course contre Apple

Du côté de la filiale française de Samsung, la troisième plus importante en Europe après la britannique et l’allemande, on précise que les équipes du groupe sont mobilisées et prennent le sujet très au sérieux. En attendant les conclusions des contrôles de qualité effectués par la maison mère sur ses appareils, les livraisons du Galaxy Note 7 dans l’Hexagone ont été reportées, a fait savoir Samsung France au Monde, sans plus de précisions.

Annoncé en grande pompe le 2 août, cet appareil qui intègre pour la première fois dans un smartphone de la marque un scanner d’iris, devait être le fleuron de Samsung.

Le groupe sud-coréen avait habilement choisi de lancer son smartphone quelques jours avant la très attendue Keynote d’Apple, mercredi 7 septembre, où devrait notamment être présenté le successeur de l’iPhone 6. En France, la date de commercialisation de l’appareil avait été fixée à vendredi 2 septembre.

Les précommandes de l’appareil, sur lesquelles Samsung misait pour devancer son rival américain, avaient dépassé les attentes du constructeur, certains pays étant obligés de reporter leurs livraisons. La filiale française avait elle-même dû fermer les précommandes sur son site une semaine avant la date prévue pour laisser la priorité à ses distributeurs et éviter les ruptures de stock en magasin.

Les déboires de son nouveau smartphone pourraient coûter cher à Samsung. Le groupe avait déjà connu des problèmes affectant les ventes, lors du lancement du Galaxy S6 Edge en 2015.

Zeliha Chaffin 
Journaliste au Monde

Laisser un commentaire

PEAK : 1804552 : 1.72 mb
MEMORY : 1569296 : 1.5 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.