Publicite

MARAHOUE : Une usine de transformation du mais verra bientôt le jour

Mme Irié Collette «C'est un indicateur de bonne gouvernance dont la réalisation va engendrer plus de 15 000 emplois».

Bouaflé va abriter très prochainement une usine de transformation de maïs. La pose de la première pierre a eu lieu hier samedi 17 février. C'est sur le site de N’Gattakro, localité située à 2 km, que cet édifice sera bâti sur une superficie de 04 hectares. Il sera intégré à la future plate forme prévue sur une parcelle de 04 hectares à Zuénoula, avec une capacité de 15 327 emplois, dont 800 emplois pour l’usine qui aura une production journalière de 10 000 tonnes pour 2002 ha de champs industriels (parcelle culturales) en 2018.  Les travaux de ce joyau architectural prendront fin d'ici l’an 2018.

Mme Irié Lou Collette, appuyée par le Programme d’Appui à la Production Vivrière et à la Sécurisation Alimentaire (PAPV-SA) qui vise à construire des usines de transformation, des plate-formes et des exploitations industrielles, a procédé, le Samedi 17 février, à Bouaflé, à la pose de la première pierre de cette usine de transformation du mais. La cérémonie a eu lieu en présence de Président du Conseil Régional M. Abi Richmond Koffi, le Maire, Dr Léhié Bi Lucien, par ailleurs parrain, ainsi que des autorités administratives, politiques et coutûmières de la ville.

Dans son adresse, le maire Dr Léhié Bi Lucien, parrain a expliqué les enjeux de cet institut ainsi que l'engagement du gouvernement ivoirien en faveur de la lutte contre la pauvreté et  en faveur de la qualité : « La construction de cet institut revêt un enjeu majeur pour le plan d'action du gouvernement, non seulement pour tenir compte de l'amélioration escomptée, mais également parce que cela est regardé par les partenaires au développement comme un indicateur de bonne gouvernance. » Il a invité les uns et les autres à conduire ce projet à terme. Car, « Il sera un haut lieu de l’insertion des jeunes, dédié au savoir, à la lutte contre la pauvreté ».

Le président du conseil régional M. Abi Richmond Koffi a traduit sa joie, ainsi que celle de la République de Côte d'Ivoire à participer au développement de tels objectifs au travers du  programme PAPV-SA, afin de renforcer le fonctionnement du système d’EMPLOI JEUNES de la Côte d'Ivoire et faciliter l'accès au développement. Il a formulé le vœu que cette usine devienne, à l'exemple de ce qui se construit à Bouaflé, un des hauts lieux d’emploi  pour l'ensemble de la sous-région, À l'endroit de l'entreprise qui va construire, il dira : «Construisez cette usine comme vos maisons et comme si vos enfants vont y vivre. De notre côté, nous y veillerons !».

Mme Goulizan Lou  Tchenan Olga Chimelle Ballo, PCA de l’Union des Sociétés Coopératives du Vivrier et de l’Élevage de la Marahoué (USOCOVIEMA) était aux côtés de Mme Irié Lou Collette  pour la pose de la première pierre de l’usine, « la construction de cet édifice traduit l'engagement de l’Etat ivoirien à œuvrer pour la recherche de la qualité et contre la  cherté de la vie». Elle a traduit sa joie de voir la Côte d’Ivoire participer au développement de tels objectifs au travers du PAPV-SA. Avant de conclure en ces termes «Je formule le vœu que cette usine devienne un des hauts lieux de d’emplois pour l'ensemble de la sous région».




Paula K. /Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1710048 : 1.63 mb
MEMORY : 1492224 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.