Publicite

Transports intelligents : les acteurs ivoriens invités à joindre l'Alliance Maas

L'Association ivoirienne pour le développement des systèmes de transports intelligents, AITI-ITS Côte d’Ivoire, compte fédérer tous les opérateurs privés et les structures étatiques impliquées dans la mobilité autour d’un pôle opérationnel baptisé Alliance Maas, c’est-à-dire Mobility as a service ou la Mobilité en tant que service.
Publicite


Les premiers pas de cette plateforme innovante, présentée comme une solution aux éléments incommodants pour la mobilité des usagers, ont été faits lors d’une séance d’échanges, jeudi à l’hôtel Azalaï à Abidjan-Marcory.

L’objectif de l’Alliance MaaS, aux dires de Gisèle Tshekabu, secrétaire permanente d’ITS Côte d’Ivoire, est de faciliter les propositions de solutions de mobilité et de fédérer les initiatives des acteurs ivoiriens de la mobilité.

«Cette première rencontre permet d’entrer dans le vif du sujet et de consolider cette alliance avec les différents acteurs de la mobilité», a-t-elle souligné, rappelant avoir besoin de «tout le monde» pour faire aboutir le projet.

L’idée ne bouscule en rien les acquis de la Côte d’voire en matière de mobilité intelligente, elle vient plutôt planter une passerelle de collaboration entre les entités que sont les autorités de gestion des transports, à l’exemple de l’Autorité de la mobilité urbaine du Grand Abidjan ou AMUGA, les opérateurs du transport et les prestataires de services allant des offres de paiement aux technologies de la billetterie et de collectes de données.

Le sujet suscite un grand intérêt au vu du parterre de spécialistes ayant répondu à l’appel à l’exemple de Charlène Kouassi de l’Observatoire des mobilités africaines -OMA- qui a présenté le projet de feuille de route pour une mobilité durable en Côte d'Ivoire, élaboré par son organe et devant accompagner l’Etat ivoirien dans la mise en place d’un système de transport multimodal viable.  

En plus du réseau classique du transport urbain basé sur les taxis et minibus, la capitale économique ivoirienne développe un système de transport fluvial sur la lagune Ebrié avec deux nouveaux opérateurs à savoir Citrans et STL, en concurrence avec la SOTRA.

Même si la mise en place de l’Alliance masse s’enrichit de l’expérience de partenaires extérieurs tels que PADAM Mobility de France, Mme Tshekabu reste convaincue que la Côte d’Ivoire regorge de toutes les ressources et de toutes les compétences.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info
acturoutes.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1734464 : 1.65 mb
MEMORY : 1515024 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.