UEMOA : le taux de croissance passe de 6,6% en 2015 à 6,8% en 2016

Le taux de croissance au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est passé de 6,6% en 2015 à 6,8% en 2016, a déclaré, le président du Conseil des ministres de cette Union, Amadou Bâ, ministre de l’Economie et des finances du Sénégal, à l’ouverture, lundi à Abidjan, de la session extraordinaire des chefs d’Etat de l’Union.

Selon M. Bâ qui faisait le point de l’état d’avancement du processus d’intégration aux chefs d’Etat présents, malgré un contexte difficile, les performances de l’Union se sont améliorées.

‘’Le taux de croissance est estimé à 6,8% en 2016 après 6,6% en 2015. Ces résultats sont dus à la consolidation des activités commerciales et des services ainsi qu’aux bonnes productions agricoles et industrielles et au dynamisme des BTP’’, a expliqué le ministre Amadou Bâ.

Les prix intérieurs, a-t-il poursuivi, ont connu une ‘’hausse modérée à la faveur de l’approvisionnement des marchés en produits de grande consommation. Le taux d’inflation estimé à 0,3% en 2016 contre 1% en 2015’’.

La banque centrale  selon M. Bâ, a poursuivi la mise en œuvre d’une politique  monétaire accommodante en ‘’maintenant le taux d’intérêt minimum de soumission aux opérations d’appels d’offres d’injection de liquidités à 2,5%, son plus bas niveau en vigueur depuis le 16 septembre 2016’’.

‘’Les efforts d’investissements en infrastructures engagés par les Etats de l’Union dans le cadre de leurs plans de stratégie de développement se sont intensifiés à la faveur d’une mobilisation accrue de ressources internes et extérieures’’, a souligné le ministre sénégalais de l’Economie et des finances, ajoutant que ‘’le taux d’engagements global de l’Union ressortirait en dessous de la norme communautaire de 70% du PIB en se situant à 45, 1% en 2016’’.

Pour le président en exercice de la conférence des présidents de l’UEMOA, Alassane Ouattara, ‘’l’UEMOA a enregistré des avancées significatives en matière d’intégration régionale grâce à la mise en œuvre de nombreuses réformes dans plusieurs domaines’’.

Cependant, le président ivoirien a regretté la ‘’recrudescence d’actes terroristes (…) qui a semé la peur et le chaos dans certains pays de l’Union’’, proposant d’intensifier les ‘’plans d’envergure’’ pour lutter contre ce fléau.

Les Présidents Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Faure Gnassingbé (Togo),  Macky Sall (Sénégal),  Ibrahim Boubacar Kéïta dit IBK (Mali), Patrice Talon (Bénin), Roch Marc Christian Kaboré (Burkina Faso), Mahamadou Issoufou (Niger) et José Mário Vaz (Guinée-Bissau) prennent part à cette session extraordinaire qui se tient sur une journée.

HS/ls/APA

Laisser un commentaire

PEAK : 1718768 : 1.64 mb
MEMORY : 1512968 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.