Publicite

Accident sur le campus universitaire de Cocody, « Décès d’étudiant » : le député de Port-Bouët mécontent (…)

Les trois jours de deuil initiés par la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) à la mémoire de Allaba Roland, étudiant en licence 1 des Sciences économiques et de Gestion (SEG), décédé des suites à l’accident survenu à l’Université Félix Houphouët Boigny (Ufhb) de Cocody se sont achevés hier mercredi 22 juin par un dépôt de gerbes de fleurs et une pose de pierre sur le lieu de drame.
Ils sont sortis comme un seul homme. Étudiants, syndicats d’étudiants et autorités religieuse, politique et administrative notamment Ahipeau Martial et Kouadio Konan Bertin (KKB) se sont rendus dans la matinée de mercredi 22 juin, sur les lieux où l’étudiant Allaba Roland a été percuté par un véhicule de la Force républicaine.

Publicite

Afin de lui rendre un dernier hommage, ceux-ci ont procédé à un dépôt de gerbes de fleurs pour matérialiser cet endroit comme étant un lieu de martyre.    

Le secrétaire général de la Fesci, Assi Fulgence Assi a saisi de l’occasion pour lancer un appel de prise de responsabilité aux autorités ivoiriennes et en particulier à celles de la communauté universitaire.

"Nous exigeons le retrait de la police nationale et de leur véhicules sur les espaces universitaires", "la prise en charge totale des obsèques de l’étudiant Allaba Roland Bonaventure ainsi que le dédommagement de sa famille", " nous rappelons la demande de réparation des dommages orchestres lors des évènements du 13 avril sur le campus dans des délais brefs, et "exigeons la lumière sur ce drame 17 juin 2016 ainsi que tous les actes de barbarie perpétrée par la police nationale sur le campus universitaire et réclamons justice", a martelé Assi Fulgence dit "Gl Afa".

Pour Kouadio Konan Bertin (KKB), député de Port-Bouët, "Si nous avions eu la malchance d’être sur le chemin d’un policier indélicat, alors que nous étions encore sur ce campus, comme Allaba, nous ne serions pas aujourd’hui devant vous avec les insignes de la République", s’indigne-t-il.  

Les journées de deuil en mémoire de Bonaventure se sont achevées  par dépôt de gerbes de fleurs et la pose d’une première pierre qui permettra de construire une stèle sur le lieu de l’accident en souvenir de l’étudiant.

Penouel D. / Akody.com


Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1702096 : 1.62 mb
MEMORY : 1491504 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.