Publicite

Affaire de détournement de 130 million de frais d’inscription à l'Université Félix Houphouët Bogny: ce serait un coup monté (…)

Depuis le mois de juillet dernier, une affaire de délivrance de faux reçus de paiement de la comptabilité de l'Université Félix Houphouët Boigny (UFHB) et de détournement d’une somme de 130 000 000 F CFA fait couler beaucoup d'encre.


Il ressort d’une publication du quotidien de Soir Info que, “de nombreux étudiants de l’université de Cocody, se sont frauduleusement préinscrits en ligne, grâce à la complicité d’agents de la direction de la scolarité dont des informaticiens. Le Conseil de l’université a même reconnu l’implication d’agents de ladite scolarité, constituant selon ce Conseil, les cerveaux d’un vaste réseau d’arnaqueurs (...)".


Selon cette publication, le directeur de la scolarité, Dr Cissé Idrissa serait mêlé à cette mascarade et le responsable du service informatique, Bamba Vafoungbé serait accusé.


Alors que d’après des sources, “il serait possible d'affirmer qu'il n'en est rien du tout". A en croire notre informateur, "en réalité, cette histoire serait un coup monté de toute pièce par Diomandé Mamadou Hamed, actuel secrétaire général de l'Université Félix Houphouët Boigny qui veut pratiquer une politique "ôte-toi que je m'asseye" au profit de son neveu Abou Bakary Bayoko qui convoite ce même poste”.


“Pour être plus explicite, c’est comme si le poste de SG de l'UFHB de Cocody ne lui suffit plus”, ajoute-t-il.


Alors qu'il détient maintenant les portefeuilles du secrétariat général l'UFHB, M. Diomandé veut à tout prix avoir la main mise sur le service de la scolarité qu'il n'a plus la direction depuis 2013.


Pour notre source, “il (SG de l'Ufhb) manoeuvre fortement par ce montage grotesque de détournement de fonds qu'il met à l'actif du directeur de la scolarité, Cissé Idrissa et de Bamba Vafoungbé (responsable du service informatique), dans le but de démettre ce dernier (Bamba Vafoungbé) de son poste”.


Toujours selon la source, Bayoko aurait créé un réseau de personnes avec qui il va une opération de pirate de fonds, “Bayoko commet trois de ses collaborateurs pour mettre en œuvre leur sale besogne de piratage des réseaux de transfert d’argent ; actes malsains que ceux-ci ont avoués au commissariat et au parquet d'Abidjan de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA)”, indique-t-il.


A ce jour, les trois complices M. Bayoko autrefois déférés à la MACA seraient libérés. Mais, comme l’indique notre source, “M. Diomandé continue de poursuivre M Bamba en mettant en place une commission d’enquête à la trousse de Bamba Vafoungbé.



Penouel D. / akody.com 

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1728072 : 1.65 mb
MEMORY : 1497624 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.