Publicite

Affaire une fillette de 5 ans violée à mort par un homme de 40 ans / Mariatou Koné: « C’est un homme qu’il faut castrer ! »


Sanglots, cris de détresse et pleurs avaient envahi le grand hangar de la morgue de Treichville, hier matin. A l’origine de cette scène insoutenable, la levée de corps de Gnamé Ruth, une fillette de 5 ans violée par un homme de 40 ans et décédée des suites de ces violences sexuelles. 
Publicite

« Il n’y a pas de peine de mort en Côte d’Ivoire. Sinon, c’est un homme qu’il faut castrer », ne peut s’empêcher de dire d’une voix brisée par l’émotion, Mariatou Koné. En se dirigeant vers son véhicule de commandement, consolant la famille éplorée. C’était tout juste après ses déclarations officielles de condamnation de l’acte, face à la presse nationale. La ministre de la Femme, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité dont les services ont vainement tenté de sauver la jeune Gnamé Ruth, a aussi qualifié cet acte de « criminel commis par un homme de 40 ans ».

La fillette de 5 ans était en vacances chez son père Gnamé Sessé Olivier, à Port-Bouet derrière Wharf où en juillet dernier elle a subi les assauts sexuels de l’indélicat, le nommé Issa Koné séjourne en ce moment à la Maca pour les graves faits commis. Hier la mère éplorée Vlei Léontine était inconsolable.


Notre Voie
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1760440 : 1.68 mb
MEMORY : 1511576 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.