Publicite

Affi N’Guessan : ‘’Dans les jours à venir, les partis de la plateforme vont mener des actions unitaires’’

Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan, s’est rendu chez le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, à Daoukro, pour lui souhaiter ses vœux de nouvel an. A cette occasion, il a assuré que les partis politiques qui adhèrent à l’idéologie de la plateforme évoquée, il y a quelque temps, vont se rencontrer bientôt pour commencer à travailler.
Publicite

Vous venez de rencontrer le président Bédié. Est-ce que l’on peut savoir globalement ce dont il a été question au cours de votre entrevue ?

Ces dernières années, nous avons instauré cette tradition qui est de venir saluer le président Bédié et lui souhaiter la bonne année. Dans un premier temps, nous sommes venus manifester ce vœu. A savoir, lui souhaiter une bonne année, une année de paix et de santé. Ensuite, lui manifester notre solidarité dans les moments difficiles que traverse le Pdci, à travers la volonté affichée de démolir ce parti. C’est une situation qui nous interpelle dans la mesure où nous même nous sommes victimes comme beaucoup d’autres partis politiques en Côte d’Ivoire. A travers les agressions multiples auxquelles le Pdci est confronté, la démocratie ivoirienne est menacée. Il était important que, dans ces moments, nous nous retrouvions et nous examinions des voies et moyens pour y faire face. Et je crois que l’une de ces voies, c’est la plateforme qui a été évoquée l’année dernière. Et pour laquelle nous avons souhaité que des initiatives soient prises le plus rapidement possible afin que cela soit le cadre de rassemblement pour résister. C’est ce que nous avons exprimé au président Bédié. Nous avons été satisfaits de voir que cela est partagé. Et que le président Bédié a déjà pensé à ce que ces discussions commencent le plus rapidement possible. Donc dans les jours à venir, vous allez certainement noter que tous les partis politiques qui adhèrent à l’idée de cette plateforme, vont se retrouver pour tracer ensemble les sillons, mener des actions unitaires, afin de défendre les élus locaux spoliés de leurs victoires, et ce, en vue de préparer ensemble le changement politique en 2020.

Est-ce qu’on peut s’attendre à ce que les échéances dont vous parlez se fassent avant la fin du mois de janvier ?

Étant donné que nous avons une échéance importante qui est l’étape des négociations autour du code électoral, il faut que cette plateforme soit mise en place. Que ces partis politiques se rencontrent déjà et commencent à travailler avant l’échéance de fin janvier 2019.

Vos camarades dissidents ont fait une déclaration récemment en souhaitant un rassemblement des partis de gauche. Votre commentaire. 

Nous sommes plus ambitieux. Nous voulons le rassemblement de tous les Ivoiriens parce que la situation de la Côte d’Ivoire nous interpelle tous. Ce n’est pas seulement l’idéologie de gauche qui est menacée, mais c’est la nation ivoirienne qui est en danger. C’est la démocratie qui est menacée. Et sur ces questions-là, il n’y a pas de gauche et ni de droite, il y a la Côte d’Ivoire, il y a l’avenir de ce pays. Et pour la Côte d’Ivoire, tous les Ivoiriens doivent se rencontrer quelle que soit leur obédience. 

Propos transcrit par Edouard Koudou
(Avec Affi Nguessan Comm)
Fratmat

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1715480 : 1.64 mb
MEMORY : 1485680 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.