Publicite

Agriculture familiale: La société civile prépare la célébration de « l’année internationale »

Les préparatifs de « l’année internationale » en Côte d’Ivoire ont démarré en janvier 2013 avec un atelier de sensibilisation initié par Inades-Formation. Cet atelier a réuni près de 200 représentants des producteurs, des ONGs et des structures des ministères chargés du développement du monde rural.

Agriculture familiale: La société civile prépare la célébration de « l’année internationale »


Plusieurs acteurs de la société civile ivoirienne préparent activement « l’année internationale de l’agriculture familiale » qui aura lieu en 2014. Regroupés au sein de la Plate-forme d’action nationale pour l’agriculture familiale en Côte d’Ivoire (PANAFCI), ces acteurs ont organisé un petit-déjeuner de presse, jeudi à Abidjan. « Pour mieux informer et sensibiliser » à l’avènement de cette année internationale, ont-ils expliqué.


« L’année internationale de l’agriculture familiale » a été décrétée par les Nations unies, le 22 décembre 2011. « L’agriculture familiale et les petites exploitations constituent un moyen important de parvenir à une production alimentaire viable propre à assurer la sécurité alimentaire », explique la Résolution de l’Assemblée générale de l’ONU.


Mais les Nations unies sont arrivées à cette position « grâce à une forte mobilisation de la société civile », ont rappelé les différents intervenants du petit-déjeuner de presse de jeudi. Aussi, veulent-ils saisir l’opportunité de « l’année internationale » pour faire prendre des « lois et politiques » en faveur de l’agriculture familiale. Au bout, les ONGs ivoiriennes voudraient être « impliquées dans la définition des politiques agricoles ».


De fait, dans différentes présentations, les acteurs de la société civile ivoirienne ont relevé plusieurs insuffisances. « La pauvreté généralisée en milieu rurale (avec un taux estimé à 48% de la population) », « la dégradation de la situation alimentaire des ménages ruraux », « l’exode des jeunes vers les villes »,…et « l’accès difficile aux semences et aux intrants » sont autant de maux décriés.


Les préparatifs de « l’année internationale » en Côte d’Ivoire ont démarré en janvier 2013 avec un atelier de sensibilisation initié par Inades-Formation. Cet atelier a réuni près de 200 représentants des producteurs, des ONGs et des structures des ministères chargés du développement du monde rural. Les travaux ont débouché sur la mise en place d’un « comité de pilotage » de la PANAFCI. La mission du comité est de « conduire l’organisation de l’année internationale et de mobiliser les acteurs concernés », précise la PANAFCI.



Barthélemy KOUAMÉ

 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1705904 : 1.63 mb
MEMORY : 1477152 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Akody.com utilise les cookies pour suivre et compter les articles que vous avez lus. Ceci nous permet d'informer nos partenaires qui font la publicité sur notre site. En continuant, vous acceptez les termes d'utilisation de notre site.