Publicite

Banny, candidat pour un pacte de confiance renouvelé avec une Côte d’Ivoire réconciliée (Portrait)

Candidat à l’élection présidentielle du 25 octobre prochain, Charles Konan Banny, né le 11 novembre 1942 à Divo (Sud-ouest ivoirien), marié et père de quatre enfants, est candidat indépendant, porté par la Coalition nationale pour le changement (CNC, une opposition anti-Ouattara) et entend nouer un pacte de confiance renouvelé avec une Côte d’Ivoire réconciliée. Portait.

M. Banny est titulaire d'un Diplôme d'Etudes Supérieures (DES) en Sciences Economiques et Commerciales obtenu, en 1968, à l'Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) de Paris.

Charles Konan Banny commence sa carrière professionnelle en 1969 en tant que Chargé de mission à la défunte Caisse de Stabilisation et de Soutien des Prix des Productions Agricoles en Côte d`Ivoire (CSSPPA) avant de rejoindre, une année plus tard, l'Organisation interafricaine du café, à Paris où il occupera le poste de Secrétaire général adjoint avant d'être nommé Secrétaire général.

C'est en 1976 que Konan Banny entame sa carrière de banquier au siège de la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) comme Directeur des affaires administratives et sociales, devenant en 1977, Directeur Central des Titres, du Portefeuille, des Emprunts et des Prêts puis Directeur Central des Etudes en 1983.

En 1986, Charles Konan Banny devient Directeur National de la BCEAO pour la Côte d'Ivoire, à ce titre, il est nommé Gouverneur suppléant pour la Côte d'Ivoire au Fonds Monétaire International (FMI). Conseiller Spécial du Gouverneur de la BCEAO à partir de 1998, il deviendra Gouverneur par intérim de l'institution bancaire de 1990 à 1993 avant d'être confirmé, le 1er janvier 1994 dans les fonctions de Gouverneur de la BCEAO.

Selon des spécialistes, il est l'homme des grandes réformes et de la modernisation de l'institution bancaire ouest-africaine en faisant adopter le traité de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).

D'ailleurs, souligne-t-on, l'UEMOA lui doit notamment la création de nouveaux référentiels comptables pour les banques avec le Plan Comptable Bancaire (PCB) et pour les entreprises privées, le Système Comptable Ouest-Africain (SYSCOA). 

En décembre 2005, pour conduire la transition politique dans la crise militaro-politique que connait le pays, la résolution N° 1633 du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies, désigne Charles Konan Banny, Premier ministre de la République de Côte d'Ivoire, en remplacement de Seydou Elimane Diarra qui dirigeait le gouvernement issu des Accords de Linas Marcoussis.

A la tête d'un gouvernement dit de Réconciliation nationale, le Premier ministre Banny arrive, bon an mal an, à remettre autour de la table de dialogue, les différents belligérants de la crise ivoirienne. Cette période d'intense diplomatie entre les principales factions, va déboucher sur un nouvel accord conclu à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Devant la relative confiance retrouvée entre les frères ennemis ivoiriens, Charles Konan Banny va devoir céder son fauteuil de Premier ministre au Chef de l'ex-rébellion armée, Guillaume Kigbafori Soro, le 29 mars 2007.

Quatre ans plus tard, M. Banny est nommé, le 13 juillet 2011, par décret présidentiel, Président de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR), institution ayant pour mission d`œuvrer à la réconciliation et au renforcement de la cohésion sociale, à travers la Recherche de la Vérité sur les différentes crises que la Côte d'Ivoire a connues, le diagnostic des causes profondes et des recommandations pour des réformes qui garantissent la résolution définitive du mal. 

Il demeurera à la tête de cette institution jusqu'au 17 décembre 2014 après la remise officielle du Rapport Final de la CDVR.

Les trois années passées à la tête de la CDVR ont permis à Charles Konan Banny de sillonner toute la Côte d'Ivoire et d'être dans la proximité des Ivoiriens dont il sollicite les suffrages,'' pour mieux comprendre leurs attentes, leurs aspirations et leurs espoirs pour la réconciliation véritable'', souligne-t-il.

Grand amateur de sport, le candidat Charles Konan Banny, militant et membre du bureau politique du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), est un passionné de football qu'il a longtemps pratiqué. Il consacre ses rares moments de détente à la lecture et à la musique.


  HS/ls/APA 
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1718840 : 1.64 mb
MEMORY : 1502648 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.