Publicite

Bouaké/ Journée internationale de la mutilation génitale féminine, 37 % des femmes de la région sont excisées

La  communauté internationale  célèbre chaque 06 Février la mutilation génitale féminine.
Publicite
 
 

Dans la région de Gbêkê, la cérémonie s'est déroulée au palais du carnaval  de Bouaké le jeudi 07 Février 2019. Au cours de cette célébration, Sadiku Adjao, représentant le  Fonds des Nations Unies pour les Populations (l’UNFPA) a porté à la connaissance de tous que  37 % des femmes de la région sont excisées.

Il a invité les populations à se mobiliser pour éradiquer ce phénomène qui fait toujours souffrir de nombreuses femmes.

« L'excision n'est pas une pratique religieuse mais plutôt culturelle. La culture a des aspects positifs mais quand on regarde au niveau de l'excision, les aspects négatifs sont énormes. L'excision endommage la fille et les conséquences restent  sur la femme durant toute sa vie.

Il faut dénoncer cette pratique. Ce qui est mauvais, il faut stopper. Et on aurait tous contribué dans ce sens-là. Ce n'est pas après on va venir se demander pourquoi elle ne peut plus accoucher ou uriner sur elle. C'est dès le début qu'on doit tous agir », a invité le chef du bureau de l'UNFPA.

La célébration de 2019  en Côte d'Ivoire a  mis  l'accent sur la lutte contre l'excision et  contre le mariage précoce. Madame Koné minan- helaine, responsable du centre social de Bouaké -Koko, a invité les parents à laisser les jeunes filles s’épanouir. 

« C’est inhumain de voir nos mamans continuer d'exciser nos jeunes filles. Je voudrais dire à nos mamans de laisser la jeune fille être stable parce que l'excision fait qu'elle est toujours frustré dans la société. Je condamne aussi le mariage précoce, il faut qu'on laisse nos filles aller à l'école pour qu'elles soient autonomes et épanouis demain », a-t-elle lancé. 

Selon l’Institut national de la statistique (INS), le taux national de femmes et de filles ayant subies une mutilation génitale est passée de 45% en 1998, à 38% en 2012, pour atteindre 36,7% en 2016 avec 10,9% ayant un âge compris entre 0 et 14 ans. 

Paula K. avec M.K.Arnaud, correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1723552 : 1.64 mb
MEMORY : 1481912 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.