Publicite

Braquage à Marcory / Plus de 115 millions de FCFA emportés : Comment les bandits ont opéré

L’information avait enflammé les réseaux sociaux. Pourtant l’on ne savait pas grande chose du braquage qui s’est déroulé dans la commune de Marcory. Ce n’est plus le cas, le voile a été levé sur cette attaque sanglante qui a enregistré un mort et plus de 115 millions de FCFA emportés.
Publicite

L’agence de la Banque atlantique de Côte d’Ivoire (BACI), située à Marcory, sur le boulevard Valérie Giscard d’Estaing (VGE), dans les environs de Trigone, a été hier, le théâtre d’un braquage de la part d’individus puissamment armés de Kalachnikovs.

Selon les faits relatés par le quotidien, Fraternité Matin, les trois convoyeurs de Brinks arrivés peu avant midi garent leur fourgonnette et entrent dans l’établissement financier afin de récupérer des sacs d’argent pour les acheminer dans un endroit indiqué sur leur feuille de route.

Une fois sortis de la banque et au moment où ils regagnaient le fourgon blindé avec leurs colis, ils sont accostés par des individus, au nombre indéterminé, circulant à bord d’un véhicule de marque Peugeot 406, de couleur grise dont l’immatriculation est encore ignorée.

Sous la menace de leurs armes, les bandits ont intimé l’ordre aux agents de la société de convoyage de fonds Brinks de leur remettre l’argent qu’ils venaient de prendre.

L’un des convoyeurs répondant au nom de Sanogo Issouf tente alors de contrer les velléités des malfrats, il est immédiatement criblé de balles par les gangsters. Ce qui a causé la débandade des riverains et des autres convoyeurs. Qui, se sentant impuissants devant la puissance de feu des malfrats, se sont laissés déposséder de l’importante somme d’argent.

Toujours selon la même source, pour couvrir leur fuite, les braqueurs ont continué de tirer des rafales avec leurs armes de guerre, avant de s’évanouir dans la nature.

La direction de la police criminelle a ouvert une enquête afin de mettre le grappin sur les auteurs de ce braquage sanglant qui alimente encore les débats dans la capitale économique ivoirienne.

En Côte d’Ivoire, les agressions et attaques de banques souvent sanglantes s’intensifient chaque année dans le dernier trimestre. C’est le lieu d’inviter les  autorités policières à être plus vigilants. A cet effet, une vaste opération de sécurisation des biens et des personnes serait la bienvenue.

Carlverth Kouakou / Laseve.info
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1712616 : 1.63 mb
MEMORY : 1493096 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.