Publicite

Business : Deux sociétés minières reçoivent l’agrément pour l’exploitation de l’or à Bloléquin et Bouaflé

Des agréments pour l’exploitation des gisements aurifères ont été accordés à deux sociétés minières ainsi que la signature de la convention avec une entreprise pour la construction à Aboisso (Sud-Est ivoirien) de la plus grande centrale électrique à biomasse de l'Afrique de l'ouest, ont été effectués ce lundi 09 décembre 2010. 
Publicite


L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers le ministère des Mines et de la Géologie, a accordé ce lundi à Abidjan, un agrément d’exploitation, à deux sociétés minières à savoir Endeavour Mining et Perseus Mining Yaouré SA par la signature de deux conventions au cabinet dudit ministère. 

Ces sociétés ont été agréées pour l’exploitation respectivement des gisements aurifères de Daapleu et de Gbétibouo dans le département de Bloléquin et dans les villages d’Angovia, Akakro, etc, situés dans le département de Bouaflé.

A la signature, le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi a invité les responsables de deux entreprises, chacun en ce qui le concerne, à respecter les termes de leurs conventions respectives pour lesquelles l’Etat ivoirien a dû faire certains sacrifices. 
Il a évoqué la suppression de l’impôt minimum forfaitaire et l’exonération sur le bénéfice industriel et commercial (BIC) sur cinq années ainsi que la déductibilité fiscale des rémunérations des services facturés au titre du contrat liant la Société des mines de Daapleu à la Société des mines d’Ity.
De son coté, le ministre ivoirien du pétrole, de l'énergie et des énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé a signé ce  lundi à Abidjan une convention avec la société Biovea Énergie pour la construction à Aboisso ( Sud-Est ivoirien) de la plus grande centrale électrique à biomasse de l'Afrique de l'ouest d'un coût d'environ 129 milliards FCFA.
Le ministre Cissé après la signature de cette convention a  indiqué que « ce projet est très important. C'est la plus grande centrale à Biomasse d'Afrique de l'Ouest ». C’est un projet de 46 mégawatts à base de résidu de palmier à huile qui permettra de créer au moins 500 emplois directs en phase de construction et environ 1000 emplois directs et indirects en phase d'exploitation. « C'est un projet qui est très important avec environ 129 milliards FCFA qui seront investis. Le prix de l'énergie qui sera produite sera de 61, 99 FCFA le KWh.

Il  permettra à la Côte d'Ivoire d'atteindre ses objectifs en matière de développement d'énergies renouvelables », a ajouté M. Cissé.

 « La construction de cette centrale électrique à base de biomasse  permettra d'alimenter l'équivalent de 315 000 foyers, soit plus de 1 700 000 personnes.»,  a indiqué Raphaël Ruat, le directeur général de Biovea Énergie. 

La pose de la première pierre de ce projet aura lieu au troisième trimestre 2020 et les travaux dureront 3 ans.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1717824 : 1.64 mb
MEMORY : 1504904 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.