Publicite

Cartographie de la diaspora: Ally Coulibaly lance le projet pilote avec l’OIM


Avoir des chiffres précis sur le nombre d’ivoiriens résident à l’extérieur. C’est l’objectif de l’ambitieux projet sur la cartographie de la diaspora ivoirienne lancé par le ministre de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur Ally Coulibaly, le jeudi 2 mars dernier à la CEREAO Uemoa, au Plateau.
Le projet élaboré avec le concours et le soutien financier de l’office internationale pour les migrations (OIM) devrait aider le gouvernement à disposer de données fiables par la mise en place d’un outil en ligne. A en croire le ministre Ally Coulibaly, s’il est vrai que certaines études ont été menées et permettre aujourd’hui d’obtenir des informations sur la diaspora , le temps est venu de pousser plus loin.

« Certes ces dernières années, il y a eu des tentatives pour mesurer la population ivoirienne ayant choisi de s’expatrier. Elle a eu tout au plus le mérite de fournir une estimation de la diaspora ivoirienne. Mais avouons le, l’étude réalisé ne rend pas compte de l’importance du phénomène. (..) il reste que nous ne savons pas, avec exactitude, à l’heure qu’il est, combien d’ivoiriens résident à l’extérieur. Grace à l’OIM, à travers le projet pilote de cartographie de la diaspora ivoirienne, l’obstacle qui s’est dressé jusqu’ici sur notre chemin est en voie d’être levé » a t il déclaré.

Le projet pilote couvrira trois pays notamment la France, les Etats Unis et le Senegal et va couter plus de 120 millions de francs CFA sur un an. « Il va permettre de collecter des données fiables et détaillées sur la diaspora ivoirienne. Ainsi, nous pourrons, désormais, asseoir notre politique sur des statistiques crédibles » s’est réjoui le ministre Ally Coulibaly qui a par ailleurs souhaiter que l’action de l’OIM « fasse des émules » auprès d’autres partenaires. Ally Coulibaly qui sait que le succès de cette opération dépend en grande partie des ivoiriens de l’extérieur, les a invités à s’impliquer.

« J’invite tous nos compatriotes à être des acteurs de la réussite de cette opération pilote qui nous aidera, sans aucun doute à être encore plus utiles à notre diaspora » a t il lancé. Pour sa part, la représentante de l’OIM Mme Dieleba Konaté, a dit toute la disponibilité de l’organisation a accompagné le gouvernement ivoirien dans sa volonté de disposer d’éléments statistiques fiables pour mieux cerner sa diaspora. « Le présent projet dont le lancement nous réunit ce jour répond au besoin du gouvernement ivoirien de mieux cerner le potentiel rôle de la diaspora dans le développement du pays et de mettre en place un outil qui permettra de collecter facilement et de manière fiable des informations sur la diaspora ivoirienne » a t -elle déclaré.

Créée en 1951, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) est aujourd’hui un Organisme membre du système des Nations-Unies, dynamique, prompte à réagir et soucieuse d’obtenir des résultats, qui s’attache à promouvoir partout dans le monde des migrations s’effectuant en bon ordre et dans le respect de la dignité humaine, en satisfaisant les besoins des gouvernements et des migrants en termes de politiques.

Sercom
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1712000 : 1.63 mb
MEMORY : 1495320 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.