Publicite

Célébration de la 28e édition des 16 jours d’activisme contre les violences à l’égard des femmes et des filles : Le Gouvernement oriente cette campagne sur les violences faites aux enfants

Comme chaque année, dans le cadre de la journée mondiale de l’élimination de la violence contre les femmes, a lieu, en ce moment, la célébration des 16 jours d’activisme en faveur de la femme, une campagne instaurée par les Nations Unies.
Publicite

Pour cette édition 2018, le Gouvernement ivoirien a décidé d’orienter sa lutte sur les violences faites aux enfants, comme constaté dans le communiqué de Bakayoko Ly-Ramata, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant.

Une campagne de 16 jours en 3 étapes

Chaque année, du 25 novembre au 10 décembre, le monde entier consacre 16 jours à la campagne de l’activisme contre la violence faite aux femmes et aux filles. Au titre des dates symboliques de cette campagne, il y a  la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre ; la Journée internationale des défenseurs des droits de la femme, le 29 novembre et la Journée internationale des droits humains, le 10 décembre. Soit 16 jours d’activisme contre les violences sexistes dans le monde. Pour avoir une idée de cette violence contre les femmes, une étude menée en 2017 révèle que cette année-là, sur 87.000 homicides de femmes, 50.000 (58%) ont été commis par leurs compagnons ou des membres de leurs familles.

L’édition 2018 consacrée aux enfants en Côte d’Ivoire

Pour le Ministère ivoirien de la Femme, de la Famille et de l’Enfant ces violences sur le genre sont encore plus inquiétantes car elles s’étendent également aux petites filles. Ainsi, rappelant des données de l’enquête réalisée par l’Institut National de la Statistique (INS) en 2016, le Ministre a attiré l’attention sur le fait que : « environ 37% de femmes sont excisées en Côte d’Ivoire ; deux femmes sur cinq ont subi des violences physiques dès l’âge de 15 ans ; 34% de femmes et 26% des hommes pensent qu’un enfant a besoin d’être physiquement puni ».

Face à cette triste réalité, et après avoir mené plusieurs actions de lutte contre ces violences, le Gouvernement ivoirien a décidé de retenir comme thème national cette année « Violences exercées sur les enfants ; agissons ensemble et maintenant pour y mettre fin ».

Durant cette 28e édition, informe la Ministre Bakayoko Ly-Ramata, des actions de sensibilisation, de formation et des dialogues thématiques seront organisés sur l’ensemble du territoire. « J’en appelle donc à la solidarité et à la synergie de tous les acteurs autour de la politique de l’État, en matière de prévention et de prise en charge des violences basées sur le genre. Décideurs, autorités politiques, administratives et religieuses, organisations de la société civile, professionnels du monde de l’éducation, de la santé, de la communication, agissons ensemble et maintenant pour mettre fin aux violences à l’égard des femmes et des enfants. Il y va de l’avenir de la Côte d’Ivoire » a-t-elle conclut son communiqué.


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1705792 : 1.63 mb
MEMORY : 1467160 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.