Cocody/ Secteurs transport et commerce: le maire N’goan organise les opérateurs en fédérations

Des responsables de chauffeurs de taxis communaux de Cocody sont allés exprimer leur reconnaissance au maire N’goan Mathias. Qui a pris un arrêté, il y a peu, interdisant les encaissements des syndicats sur son territoire communal. La rencontre a eu lieu, jeudi dernier, au cabinet du maire, entouré de ses plus proches collaborateurs. Pour les transporteurs, cette mesure vient libérer leur secteur.
« Pour la première fois, un maire prend la décision de mettre fin aux encaissements des syndicats. Vous nous avez demandé de nous inscrire dans la société civile. Nous avons eu du mal à comprendre le message que vous nous avez lancé. Dieu aidant, on a saisi le message et nous sommes là pour demander le soutien de vos structures pour notre encadrement.

Nous sommes venus vous dire merci», a traduit Kouakou Bi Stéphane, chauffeur au Vallon. « C’est justement ce que le maire vous a demandé, que vous soyez organisés pour que son message puisse atteindre le dernier des chauffeurs», a ajouté la 6ème adjointe au maire, Noel Affoué Delphine, interlocutrice des plateformes associatives. « J’ai pris un arrêté pour interdire les encaissements des syndicats dans la rue. Notre décision a été soutenue par les populations de Cocody. Les chauffeurs sont en train de s’organiser. Il faut que chaque corps d’activité s’organise.», a insisté le maire.

« Si j’ai lutté pour être maire de Cocody, il faut que je lutte pour défendre les intérêts de mes administrés. On ne peut pas accepter le désordre à Cocody. (…) La loi ne confère aucun pouvoir à ces syndicats d’encaisser de l’argent sur les routes», a-t-il réitéré. Les chauffeurs ont promis au maire la formation de leur faitière, bientôt, pour parler désormais d’une voix. Après les conducteurs, le maire a rencontré les femmes responsables des différents marchés de la commune de Cocody.  

L’occasion par les commerçantes d’exprimer les différents problèmes qu’elles rencontrent dans l’exercice de leurs activités. Entre autres problèmes exposés, on peut citer le manque d’espace, l’insalubrité, les différends avec les gestionnaires de marchés, l’insécurité. La délégation des femmes était conduite par Mme Goré Lou Delphine, présidente de l’Union nationale des marchés de Côte d’Ivoire (Unamaci) section Cocody. Le maire et la 6ème adjointe ont tous les deux insisté sur la fédération des différentes associations. Laquelle proposition a été saluée par les femmes. Il faut noter que Cocody compte 13 marchés.

Par Le Nouveau reveil

Laisser un commentaire

PEAK : 1776968 : 1.69 mb
MEMORY : 1564248 : 1.49 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.