Publicite

Cocody : Un attentat terroriste déjoué hier mercredi au carrefour de la Riviera 2

L’unité d’intervention de la police nationale, la FRAP, annonce avoir déjoué un attentat ce mercredi 8 août 2018, dans la commune de Cocody, précisément au très fréquenté carrefour de la Riviera 2. Le mode opératoire utilisé par le terroriste présumé rappelle bien celui employé par les terroristes de Boko Haram au Nigeria.
Publicite


Un attentat manqué grâce à la curiosité des badauds

Hier mercredi, une vendeuse d’eau ambulante a été arrêtée par la Force de Recherche et d’Assistance de Police (FRAP) au grand carrefour de la Riviera 2 à Cocody. Cette jeune fille de 16 ans a été surprise en train d’essayer de faire exploser une bombe à l’aide d’un caillou. Elle a attiré l’attention des badauds comme elle n’arrivait pas à « écraser » ce qu’elle cognait frénétiquement. Poussés par la curiosité, les passants se sont approchés pour voir ce qu’elle faisait. C’est alors que les gens découvrent l’adolescente tenant en fait une grenade dans la main. Les passants l’ont immédiatement immobilisée avant d’alerter la police. Celle-ci a dépêché la FRAP qui est arrivée dare-dare sur les lieux. Les agents de l’unité d’intervention ont emporté l’engin explosif et son propriétaire.

Elle a ensuite ouvert une enquête pour faire toute la lumière sur cet attentat manqué. Selon la police la grenade possède un champ d’action de 200 m, assez suffisant pour faire d’importants dégâts dans tout le rayon de la gare des taxis où se trouve également une station services.

La vendeuse devait agir depuis lundi

Si l’engin explosait, nul doute qu’il aurait fait d’importants dégâts matériels et humains vu l’affluence en ce lieu et la proximité d’une station-service. La police a promis retrouver le propriétaire du colis que tentait de faire exploser la jeune fille de 16 ans. De fait, celle-ci aurait dit qu’un individu lui avait remis un colis le lundi 6 août avec l’instruction de s’en « débarrasser » s’il ne revenait pas de sitôt. « Si je ne reviens pas des heures après, alors déballe le colis. Et soit tu tires sur le levier de déclenchement ou tu le détruits avec un caillou », ce à quoi l’adolescence s’attelait naïvement quand elle a attiré l’attention. Toujours selon son récit, elle n’aurait pas exécuté l’ordre de l’inconnu le même jour parce qu’elle avait oublié. C’est ce mercredi 8 août qu’elle se serait souvenue ; c’est pourquoi elle est passée à l’acte.

Le procédé par lequel l’inconnu a voulu faire exploser son engin, ressemble fortement à celui employé par les militants de Boko Haram au Nigeria. Ceux-ci utilisent régulièrement des personnes naïves comme les enfants et les jeunes filles analphabètes pour commettre leur attentat. Vigilance donc !


Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant /Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1720240 : 1.64 mb
MEMORY : 1485400 : 1.42 mb