Publicite

Conseil du Gouvernement : Se voulant stoïque, le Président Alassane Ouattara affirme qu’il n’est pas vrai de dire qu’il y a des tensions politiques en Côte d’Ivoire

Le Président de la République Alassane Ouattara a profité du premier Conseil des Ministres du Gouvernement Amadou Gon Coulibaly II pour dissiper les inquiétudes de l’opinion nationale sur l’apparent climat politique délétère du pays. Pour le Chef de l’Etat, ce n’est pas vrai de dire qu’il y a des tensions politiques en Côte d’Ivoire.
Publicite


Il n’y a pas feu en la demeure

Ce mercredi 11 juillet a eu lieu, au Palais de la Présidence de la République, le tout premier Conseil des Ministres du Gouvernement Amadou Gon Coulibaly II. Ce conseil a été présidé par le Chef de l’Etat qui est revenu sur l’actualité politique ivoirienne. Face aux lamentations des uns et aux craintes des autres au regard de l’atmosphère politique détestable en Côte d’Ivoire, le Chef de l’Etat ivoirien lève le bâton de commandeur pour calmer la tempête. « J’entends ici et là, il y a des tensions au niveau politique. Cela n’est pas vrai. La Côte d’Ivoire veut continuer de l’avant. Tous ceux qui sont autour de cette table, savent que c’est dans l’union des enfants d’Houphouët-Boigny que nous continuerons de faire avancer notre beau pays » a-t-il déclaré.

Un discours de Chef ?

L’analyse des propos de Chef de l’Etat ivoirien laisse entrevoir deux volontés qui ne sont pas forcément aux antipodes, l’une de l’autre. Dans un premier temps, il est clair que SE Alassane Ouattara veut tranquilliser les Ivoiriens qui sont de plus en plus crispés à l’approche de la présidentielle de 2020. Les souvenirs douloureux de 2010 sont encore vivaces dans les mémoires. En prenant une position stoïque le Chef de l’Etat bat en brèche les théories alarmistes qui prospèrent ces temps-ci. C’est aussi une façon de dire que l’alliance RHDP est forte et qu’elle n’éclatera pas tout bonnement de ses propres contradictions. En fait, l’on pense que très vite Henri Konan Bédié rentrera dans le rang. Ses réactions actuelles ne seraient qu’une surenchère pour mieux vendre le PDCI en 2020.

Dans un second temps le Président Alassane Ouattara, consciemment ou non, veut chasser les vautours qui ne font que s’accumuler dans l’horizon politique ivoirien. Nier qu’il n’y a pas feu en la demeure c’est une façon de conjurer le mauvais sort. Rester positif en tout, tel est certainement son crédo, même si la réalité ne saurait être gommée par de simples vœux, fussent-ils pieux. 

Enfin, et c’est le principal que le Président a oublié, il y a la question de l’opposition notamment les pro-Gbagbo. Etant donné qu’ils sont eux aussi fils de ce pays et qu’ils représentent surtout 46% de l’électorat, le bon sens aurait voulu que ces derniers soient véritablement associés à la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire. A ce sujet la déclaration du Chef de l’Etat donne des espérances car, dit-il, il pense fortement à la paix en Côte d’Ivoire, « cette paix avec tous ses fils et toutes ses filles ». Une décision forte en faveur notamment des prisonniers politiques sera-t-elle prise le 6 août prochain à l’occasion de son adresse à la nation dans le cadre de la fête de l’Indépendance ? Espérons-le pour une Côte d’Ivoire véritablement et totalement réconciliée.


Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1744232 : 1.66 mb
MEMORY : 1503120 : 1.43 mb