Coopération ivoiro-portugaise: Les hommes d’affaires des deux pays exposent leur savoir-faire

Organisée par la Fondation et le réseau Fatou Sylla, cette rencontre d’exposition a bénéficié de l’apport de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) et la Chambre de commerce et d’industrie ivoiro-portugaise.

Du vin, de la charcuterie, du fromage, des produits cosmétiques, des objets de décoration, de la broderie, des jouets, etc. C’est une panoplie de produits que les opérateurs économiques ivoiriens et portugais ont bien voulu présenter ce lundi 18 décembre, au siège de la Chambre de commerce et d'industrie, à Abidjan-Plateau, dans le cadre du renforcement des liens d’affaires entre les deux pays.

Organisée par la Fondation et le réseau Fatou Sylla, cette rencontre d’exposition a bénéficié de l’apport de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-Ci) et la Chambre de commerce et d’industrie ivoiro-portugaise.

Selon le président de la Cci-Ci, Faman Touré, cette cérémonie d’exposition est une recommandation du Président de la République, Alassane Ouattara, qui, lors de sa visite en septembre dernier au Portugal, avait demandé aux opérateurs économiques ivoiriens de nouer des partenariats avec leurs homologues portugais. « Lors de cette visite,  nous avons pu signer des conventions entre des différentes structures et faitières du Portugal, y compris la Chambre de commerce et d’industrie du Portugal et la Chambre ivoiro-portugaise. Au-delà des signatures de convention, nous avons pu également mettre en contact des opérateurs économiques ivoiriens et portugais. C’est ce qui s’est prolongé par des échanges culturels, où notre doyenne Fatou Sylla, à travers ses œuvres d’art, a pu faire une exposition au Portugal », a rappelé Faman Touré. 

Pour lui, « le partenariat se renforce parce qu’il y a de grandes entreprises portugaises qui sont en train de s’installer en Côte d’Ivoire ».

Selon Fatou Sylla, présidente de la Fondation éponyme, l’occasion est donnée de voir les œuvres d’art du Portugal et celles de Côte d’Ivoire. « Nous avons permis à nos femmes entrepreneures d’exposer ce qu’elles savent faire ». Elle a également révélé que grâce au soutien du Portugal, une école des artisans verra bientôt le jour en Côte d'Ivoire. Ce centre va permettre à des artisans de bénéficier d’une mise à niveau de leur compétence, par des formateurs portugais, afin d’être plus compétitifs.

Cette rencontre qui s’inscrivait en outre dans le cadre de « Noël du Portugal en Côte d’Ivoire », a enregistré la présence de la Chambre de commerce et d’industrie ivoiro-portugaise en Côte d’Ivoire (Filomena Borgès) et du directeur de la Francophonie et de la formation culturelle, Florent Galeti. 

Ce dernier qui représentait le ministre de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, a soutenu que cette rencontre est en réalité la mise en œuvre du dynamisme de la coopération culturelle ivoiro-portugaise. « Sous la vision du Président de la République Alassane Ouattara, la culture apparaît comme un pilier incontournable et essentiel pour le développement », lance-t-il. Ajoutant que cette action est la preuve que la diplomatie culturelle aussi compte pour le pays, au-delà de l’éco-diplomatie qui  fait rayonner le potentiel du pays.

Kamagaté Issouf
issouf.kamagate@fratmat.info
Fratmat.info

Laisser un commentaire

PEAK : 1711496 : 1.63 mb
MEMORY : 1507120 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.