Publicite

Coopération : Macron fêtera le réveillon avec les soldats français en Côte d’Ivoire

Emmanuel Macron se rendra en Côte d’Ivoire du 20 au 22 décembre pour fêter le réveillon en compagnie des forces françaises du 43e BIMA. La visite du président de la République française sera consacrée aux relations bilatérales autour des thèmes de la sécurité régionale et de la lutte contre le terrorisme. 
Publicite

Un autre Noël en Afrique pour Macron

Après le Niger en 2017, puis au Tchad en 2018, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, se rendra en Côte d’Ivoire du 20 au 22 décembre pour passer le réveillon avec les forces françaises présentes dans ce pays. Il partagera un dîner de Noël le 20 décembre avec les soldats du 43e BIMA, stationnés à Port-Bouët (Abidjan).

Composées de plusieurs centaines d’hommes, les Forces Françaises en Côte d’Ivoire (FFCI), ex Forces Licorne de 2002 à 2015, représentent la deuxième base opérationnelle avancée en Afrique, après celle de Djibouti.

Les 21 et 22 décembre, Emmanuel Macron aura des entretiens avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara.

Les discussions seront consacrées aux relations bilatérales autour des thèmes de la sécurité régionale et de la lutte contre le terrorisme au Sahel, où l’armée française est devenue persona non grata. Ils évoqueront aussi les partenariats économiques, la santé et la jeunesse.

L’élection de 2020 devrait être au menu 

Notons que la venue de Macron en Côte d’Ivoire était initialement prévue le 12 décembre.

Mais l’Elysée avait dû la reporter pour mieux faire face à la grève interprofessionnelle du 5 décembre en France. Cette visite se tiendra un an avant l’élection présidentielle ivoirienne de 2020 qui s’annonce tendue, dix ans après la crise post-électorale (2010-2011) qui avait fait 3.000 morts.

Le Chef de l’Etat ivoirien avait toujours dis qu’il ne se représenterait pas pour un troisième mandat. Mais au cours d’une récente visite dans la région du Hambol (nord), il avait laissé entendre qu’il n’exclue désormais pas une candidature si les leaders de sa génération (Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo) se représentaient eux aussi.

Le PDCI et l’aile GOR du FPI disent ne pas s’opposer à une rencontre avec Emmanuel Macron, si ce dernier le souhaitait.


Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1762080 : 1.68 mb
MEMORY : 1517376 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.