Publicite

COP 23 à Bonn : Anne Ouloto donne des instructions fermes à la délégation ivoirienne

En prélude à la COP 23 qui aura lieu du 6 au 17 novembre 2017 à Bonn en Allemagne, la ministre Anne Ouloto Désirée, lors d’une conférence, a lancé un appel aux personnalités et structures qui représenteront la Côte d’Ivoire à la Conférence des parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

En effet, l’on peut retenir en substance des propos de la ministre que, "l’image du pays dépend de nos faits et gestes face à la communauté internationale. Nos actes doivent donc témoigner de la grandeur de notre patrie. Toute chose qui exige de chacun des participants une discipline et le respect scrupuleux des lois allemandes. Toute transgression ou déviation de tout un membre de la délégation ivoirienne, entrainerait bien évidemment des sanctions et une interdiction formelle de participer à une prochaine COP", a-t-elle prodigué ce mardi 24 octobre 2017.

La Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) a par ailleurs informé que la Côte d’Ivoire a acquis un stand de 100 m2 qui facilitera les réunions et séances de travail des parties prenantes, et dont l’exploitation sera soumise à un manuel de procédure. Avant d’ajouter qu’à ce jour, "250 personnes ont été accréditées et la procédure d’accréditation suit son cours". Visiblement, cette tribune fut une aubaine pour le MINSEDD pour situer une fois encore l’enjeu de ce rendez-vous mondial mais surtout l’engagement sans faille de la Côte d’Ivoire à tenir ses engagements dans la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat.

Pour sa part, Raymonde Goudou Coffie, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, a démontré que les changements climatiques influent sur la santé des populations. ‘’Entre 2030 et 2050, l’on estime à environ 250 000 décès par an du fait des catastrophes naturelles et changements climatiques. Raison pour laquelle l’État ivoirien est pleinement engagé dans cette mobilisation mondiale".

Alain Richard Donwahi, Ministre des Eaux et Forêts, quant à lui, a communiqué sur l’impact des changements climatiques sur la préservation des forets en Côte d’Ivoire.

La COP 23 qui au lieu dans exactement deux semaines, a pour principal objectif d’obtenir les mécanismes de mise en application de l’Accord de Paris sur le Climat signé en 2015.

Penouel D. / Akody.com

Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1739016 : 1.66 mb
MEMORY : 1510480 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.