Côte d’Ivoire : A Man, les élèves du Lycée Moderne 2 se cotisent pour repeindre les salles de classe

Depuis mercredi, les élèves du Lycée Moderne 2 de Man, nous informe-t-on, ont entièrement repeint les murs de leurs salles de classe, avec fonds propre.

En effet, ils se sont cotisés pour payer la peinture de la rénovation. Un bel exemple de civisme qui ne peut néanmoins occulter un manquement du COGES.

Une belle initiative des élèves


Depuis mercredi dernier, les élèves du Lycée moderne 2 de Man ont repeint les salles de classe de leurs établissements en se cotisant. «Ils se sont cotisés ; il n’y avait pas de caractère obligatoire. Ils ont tellement compris la portée de l’activité que les élèves, financièrement parlant, ont contribué à hauteur de 300 000 francs CFA » a précisé M. Coulibaly Salif, le proviseur dudit lycée.

Expliquant la belle initiative aux autorités administratives de la ville, le proviseur a déclaré que l’idée est partie des élèves de la classe de 4ème 3 qui ont effectué le ravalement de leur classe sans solliciter l’aide de l’administration. Vu le bel exemple, les autres lycéens ont décidé d’en faire autant au niveau de toute l’école.


C’est ainsi que quelque 5139 élèves du Lycée moderne 2 de Man ont pris l’initiative de repeindre depuis mercredi, les 25 salles de classe de leur établissement, en vue de leur donner fière allure.

Et où est passé le COGES dans tout ça ?

Face à ce bel exemple de civisme, les autorités administratives de Man ne sont pas restées de marbre. Elles ont félicité, à leur tour, les élèves du Lycée Moderne 2 et appelé à ce que leurs condisciples en fassent autant car on ne peut pas toujours compter sur l’Etat. L’Etat c’est vous, c’est nous, c’est tout le monde, comme on nous l’enseigne au cours d’Education Civique et Morale.

Si l’action des élèves est à saluer, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander au moins : Mais où est passé par le Comité de Gestion des Etablissements Scolaires de Côte d’Ivoire (COGES) ?

Rappelons-nous qu’en septembre dernier, au plus fort de la crise sur les frais annexes d’inscription payés au COGES, la Ministre de l’Education Nationale Kandia Camara avait objecté, à la FESCI, que : « Ces fonds permettent d’abord d’assurer l’entretien des écoles, le gardiennage de l’école et aussi de faire certaines réparations légères, par exemple changer les poignées d’une salle de classe etc. etc. ».

Alors une question : qu’a fait le COGES, des frais annexes d’inscription pour que les élèves sortent l’argent de leurs poches pour rénover leurs salles de classes ?

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1701496 : 1.62 mb
MEMORY : 1497728 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.