Publicite

Côte d’Ivoire : Adjamé, voici ce que font les agresseurs avec les téléphones portables volés à leurs victimes

L’on en sait encore un peu plus sur les pratiques d’agresseurs, voleurs et autre pègre opérant dans le secteur du quartier Renault de la gare routière d’Adjamé après le vol de téléphones portables.


Selon les faits rapportés par Y.B., un jeune diplômé en bâtiment, dimanche dernier dans une église évangélique à Yopougon-Sicogi, alors qu’il venait d’un voyage à l’intérieur du pays dans la soirée du mercredi dernier, à la Renault, à peine sorti du car de transport, il est accosté par trois individus dont deux armés de couteau et lame.

Ces derniers lui intiment l’ordre non seulement de leur remettre tout l’argent en sa possession mais de ne pas alerter les passants sinon ils lui infligeraient de graves blessures avec leurs armes blanches.

Sitôt, Y.B dit avoir mis la main dans son sac et en a sorti précipitamment un billet de 2000 CFCA pour le remettre à ses bourreaux d’un soir.

Puis ceux-ci se mettent à le fouiller, lui arrachent son téléphone portable et l’abandonnent, tout cela au vu et au su de passants qui visiblement ne voulaient pas s’en mêler de peur de subir les représailles de ces individus.

Parvenu à son domicile grâce au peu d’argent enfoui au fin fond de sac qui a pu échapper à ses ravisseurs, Y.B dit avoir essayé de récupérer sa puce Orange pour retirer la somme de 25.000 F CFA sur son compte. Une fois connecté, il se rend compte que son compte Orange Money a été vidé de son contenu.

De plus, avant qu’il ne soit à nouveau disponible, ses ravisseurs, qui certainement ont eu accès à son argent virtuel, ont contacté via son répertoire des proches par des SMS pour leur faire croire que c’est lui Y.B. qui a besoin d’argent pour se rendre chez lui car il vient d’être agressé.

Aussitôt, une de ses connaissances s’exécute et leur fait un transfert de 10.000 F CFA sans se douter de la supercherie. C’est lorsque ce dernier parvient à joindre Y.B. connecté pour lui demander s’il a reçu le transfert qu’il découvre l’arnaque.

Afin d’épargner un autre cas d’arnaque à une autre victime de ses voleurs et arnaqueurs virtuels, il a dit avoir mis en garde ses amis et parents sur Facebook contre la pratique de ses personnes mal intentionnées.   

Comme Y.B., à des parents d’un chauffeur de taxi dépossédé de son téléphone portable, il a été demandé la somme de 400.000  FCFA par des individus sous le prétexte que celui-ci, victime d’un accident de la circulation et transporté d’urgence au CHU de Yopougon, aurait besoin de ce montant pour ses soins. Heureusement pour eux, ils se sont rendus sur place où le personnel soignant a démenti cette information.

Paula K. avec Casimir Boh,correspondant / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1728216 : 1.65 mb
MEMORY : 1507440 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.