Publicite

Côte d’Ivoire : Attaques contre Charles Koffi Diby, la réaction d’un fils de la Marahoué

Depuis un certain temps, notamment après les récentes élections municipales et régionales, le président Charles Koffi DIBY, Administrateur des services financiers, Magistrat hors hiérarchie, ancien Directeur Général du Trésor, ancien Ministre d'Etat, plusieurs fois lauréat de prix internationaux, et actuel Président d'institution de la République de Côte d'Ivoire (Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel) fait l'objet d'attaques de plus en plus ouvertes et grotesques.
Publicite

Face à une série d’actions prouvant cet état de fait, ZOU Yves Liversain Konan (Communicateur, Chargé de communication au Conseil Régional, Fils de la Marahoué) a réagi.

En effet, explique-t-il, dans le compte rendu d'une conférence de presse paru dans le journal « ARC-EN-CIEL » n°374 du vendredi 02 novembre 2018 à la page 7, sous la plume de Monsieur Denis TOKPA, rédacteur en chef dudit journal, le journaliste écrit et je cite : « ... Nous dénonçons le double jeu du Président Charles Koffi DIBY qui a contribué à fragiliser les listes des candidatures RHDP dans la région de la Marahoué », celui-ci est accusé à tort.

Plus loin, l’auteur de l’article écrit : selon certaines personnalités (nommément citées) « après une rencontre avec le Président Charles Koffi DIBY avant les élections, ils ont tous convenus de soutenir le candidat du RHDP. » Mais une fois sur place, il y a eu un candidat tête de listes ouvertement soutenu par le Président lequel candidat a « usé de pratiques frauduleuses pour gagner les élections du Conseil Régional. ».

Enfin encore plus loin, renchérit, Zou Yves Liversain Konan, il est écrit que Monsieur GOUETI BI Charles (Sénateur de la région de la Marahoué) soutient que c'est le Président qui aurait proposé le candidat du RHDP mais qu'en réalité, « Voulant toujours garder les commandes de notre région, il a suscité une candidature indépendante... ».

Pour Zou Yves Liversain Konan, « si ces attaques provenant de personnes ou adversaires déclarés du Président (Charles Diby) intervenaient dans une bataille politique et/ou électorale à laquelle ce dernier avait pris part, ou en réaction d'une attitude ou parole incorrecte de l'intéressé, cela peut se comprendre, mais rien de tout ceci.

« Ces actes irrévérencieux n'ont jusque-là pas fait l'objet de réplique immédiate et cinglante en raison de la nature profondément humble, respectueuse et courtoise du Président Charles Koffi DIBY qui a toujours prôné la tolérance d'une part et d'autre part, à cause du soucis de préserver constamment la concorde et la paix dans notre belle région.

Le Président DIBY comme on le sait n'était pas candidat à ces élections. Il a plutôt prodigué de sages conseils et offert des aides financières aux uns et aux autres », a-t-il déclaré, s’interrogeant ensuite.

Comment peut-on imaginer que le leader charismatique qu'il est, puisse choisir de faire campagne pour les uns contre les autres, entre les fils et filles de notre belle région ?

Selon Zou Yves Liversain Konan, « au contraire tous ont usé de son nom, de son aura et de ses moyens pour faire campagne », car  « ceux qui n'avaient pas d'audience sur le terrain ont perdu. Et ceux qui avaient l'estime des populations et qui ont fait une bonne campagne ont gagné ».

« Alors que prennent fin définitivement les campagnes de dénigrement, les mensonges, la recherche de bouc émissaires etc. Il s'agit plutôt de rechercher la paix, l'harmonie, la concorde, facteurs de développement dans notre belle région, a tenu à clarifier ce dernier.


Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1698712 : 1.62 mb
MEMORY : 1479880 : 1.41 mb