Publicite

Côte d’Ivoire : Au moins 200 cas de fraudes signalés au BAC 2018, les élèves et parents d’élèves protestent

Au moins 200 cas de fraudes ont été signalés dans un seul établissement lors des délibérations du Baccalauréat 2018. La Direction des Examens et des Concours (DECO) a procédé à l’annulation de ces BAC suspects pour copies conformes. Les élèves et leurs parents entendent porter l’affaire devant la justice.


Annulés pour copies conformes

Nous apprenons, ce vendredi, que 200 cas de fraudes ont été signalés dans un centre d’examen du BAC 2018. Ce chiffre est d’autant plus effrayant qu’il n’y avait que 700 candidats dans cet établissement. La Direction des Examens et des Concours (DECO), a décidé d’annuler purement et simplement ces BAC au motif que ces 200 candidats ont des copies conformes. Sur les collantes concernées, les notes ont été reportées au crayon puis barrées au stylo rouge avec l’indication « Fraude » écrite tout le long. Après ces délibérations, à Agboville, la plus part de ces personnes avaient eu la mention « Bien » ou « Assez bien ». Interprétant l’annulation du BAC de leurs enfants comme un cas flagrant d’injustice, les parents d’élèves auraient décidé de porter plainte contre la DECO. Même son de cloche du côté des concernés qui affirment qu’ils vont marcher sur la DECO pour réclamer le fruit de leur travail. « On laisse pas, on va faire marche » scanderaient-ils.

La partie immergée de l’iceberg

Même s’il est possible que ces élèves soient tous des surdoués capables d’avoir des mentions « Bien » et « Assez bien », il faut avouer que la probabilité de retrouver 200 candidats d’un même centre avec les mêmes idées et les mêmes phrases, est quasi nulle. Sans faire un procès d’intention à qui que ce soit, rappelons que ces dernières années, un type de BAC prospère en Côte d’Ivoire. Il s’agit du fameux BAC Whatsapp, du nom de l’application internet. Cette année encore beaucoup de cas de fraudes par Whatsapp par partage massif ont été signalés. De même, dans certains centres, des proviseurs ainsi que des surveillants ont été interpellés pour avoir distribué des corrigés aux candidats. Il faudrait donc que les parents d’élèves cherchent à savoir de quoi il retourne avant de défendre mordicus leurs enfants. Aussi il appartient à la DECO de prouver, au-delà de tout doute raisonnable, que ces copies sont belle et bien conformes. Et si c’est le cas, qu’elle prenne les sanctions qu’il faut car la fraude est en train de nuire gravement à l’éducation nationale.


Paula K. avec Alex Dimeco,correspondant / Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
PEAK : 1715776 : 1.64 mb
MEMORY : 1497808 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.