Publicite

Côte d’Ivoire : Bouaké, après le phénomène des maquis, les bordures des routes se transforment en magasins

L'on se souvient du phénomène des maquis qui ont poussé comme des champignons en bordure des rues et ruelles des villes en Côte d'Ivoire.  
Publicite

À Bouaké, aujourd'hui, l'on constate que les propriétaires de maisons cassent leur clôture pour la transformer en magasins.

'' J’avais fait une simple clôture, mais aujourd'hui j'ai construit des petits magasins et les gens louent. Ça m'arrange un peu. Les magasins sont à 30.000 francs CFA, comme c'est bien situé. '', nous a confié un propriétaire de magasins au quartier Ahougnanssou.

Pour M.K.S, les  magasins ''donnent plus bien'' que les maquis. Ils construisent tout en prenant les dispositions pour ne pas traverser la limite de son lot.

Après la longue rébellion dont Bouaké a été la capitale, aujourd'hui les entreprises ont encore du mal à rouvrir leur porte aux travailleurs. Les quelques-unes qui fonctionnent sont confrontées à d'énormes difficultés.

Face à la situation, la population de Bouaké devient encore plus que commerçante.

Paula K. avec M.K.Arnaud, correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
PEAK : 1686048 : 1.61 mb
MEMORY : 1471184 : 1.4 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.