Publicite

Cote d’Ivoire : « Ce que nous voyons, on forme un parti politique en débauchant les membres de ce parti dans un autre parti. C’est déjà un aveu d’échec ! », Henri Konan Bédié

Une délégation conduite par Yapo Valérie, déléguée PDCI-RDA d’Akoupé a été reçue par le président du PDCI Henri Konan Bédié, ce vendredi à Daoukro. Le patron du PDCI a saisi cette occasion pour  leur  renouveler «  la feuille de route » du parti «qui aspire à conquérir le pouvoir en 2020. ».
Publicite


Dans sa déclaration, Henri Konan Bédié a lancé des « tacles » à ses anciens membres qui militent au sein du RHDP. Il revendique d’ailleurs l’héritage de l’houphouétisme, qui est détenu par le PDCI.

« L’héritage est permanent depuis 1946 depuis la fondation du RDA et du PDCI en Côte d’Ivoire, PDCI section du Rassemblement démocratique africain. C’est cela être de vrais héritiers, et non pas des traceurs, je dirai plutôt des trappeurs, qui cherchent dans la forêt, la peau du PDCI-RDA, mais ils ne l’auront jamais. », a-t-il fait savoir.

Le PDCI compte prendre part aux prochaines élections en Côte d’Ivoire, nonobstant le slogan qui affirme que « tout est bouclé ! », « En 2020, avec la plateforme d’armada invincible que nous mettons en place, nous allons balayer  tous les faussaires impénitents. Ils seront balayés. Et quoi qu’ils disent, rien n’est bouclé, rien parce qu’on ne peut rien boucler sans nous. 2020 n’est pas bouclé », prévient-il.

Pour des élections justes et transparentes en 2020, le président du PDCI soutient qu’ « Il faut réformer la CEI de fond en comble » et se dresse contre le parrainage des candidats par les partis politiques.

« Ce sur quoi, ils comptent pour qu’ils gagnent, nous disons que nous ne sommes pas d’accord sur cette base-là. Il faut réformer la CEI de fond en comble et cette réforme doit toucher le découpage électoral et le conseil constitutionnel.

Nous ne marcherons pas non plus avec un système de parrainage conçu pour écarter certains candidats aux futures élections. Nous voulons une démocratie vraie et un Etat de droit et dans cette démocratie, tous les citoyens valides et qui remplissent les conditions doivent pouvoir se présenter aux élections même  quand ils ne sont pas parrainés par un parti politique (…) Ce que nous voyons, on forme un parti politique en débauchant les membres de ce parti dans un autre parti.

C’est déjà un aveu  d’échec ! Ils savent qu’ils ne peuvent pas développer un auditoire assez nombreux, alors on menace. Ce sont des pratiques inimaginables. Nous voulons simplement nourrir l’espoir qu’en 2020, tout changera. », a conclu le président du PDCI.

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1708544 : 1.63 mb
MEMORY : 1479216 : 1.41 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.