Côte d’Ivoire : Congrès extraordinaire du PDCI - Bédié invite les dissidents au congrès du lundi

Le congrès extraordinaire du PDCI convoqué par Henri Konan Bédié se tiendra ce lundi 15 octobre 2018. A cette grande assemblée décisive au cours de laquelle se décidera l'avenir du parti, le président a invité tous les membres statutaires, y compris les frondeurs.
Les dissidents, qui n'entendent pas se laisser faire, ont également convoqué un congrès ordinaire, ce même jour, pour se prononcer sur le renouvellement du mandat d’Henri Konan Bédié, la dissolution du secrétariat exécutif et l’élection de Daniel Kablan Duncan comme candidat en 2020, malgré  le volte-face de celui-ci.


Jusqu’à ce jour, Jérôme Koffi N'Guessan maintient la tenue de son congrès ordinaire. Mais, Bédié, qui milite pour l'unité et la cohésion au sein du PDCI-RDA, a décidé de tendre la main aux dissidents. Ainsi que l'a réaffirmé le Professeur Maurice Kakou Guikahué lors d'une conférence de presse animée ce vendredi : « Je lance un appel à la mobilisation des membres statutaires du congrès. Toutes les dispositions sécuritaires seront prises pour la tenue d'un bon congrès ».  Poursuivant, le secrétaire exécutif du parti septuagénaire explique que les frondeurs peuvent également prendre part à ces assises : « Comme on ne les a pas encore suspendus, je pense qu'ils ont encore leur place au sein du PDCI. Maintenant, comme il s'agit d'un congrès de clarification, s'ils ne viennent pas, après le congrès, on verra. Dans tous les cas, le congrès se tiendra ».  Puis, il ajoute : « Un militant ne peut pas convoquer un congrès. Même le président du parti ne le peut pas. Seul le Bureau politique peut convoquer un congrès ». Voilà qui clarifie la position du PDCI mais attendons de voir ce que décidera finalement Jérôme N'Guessan.

Le thème du congrès du lundi  est : « Le PDCI-RDA: stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020 ». Les dissidents ont donc le choix entre venir au congrès extraordinaire convoqué par Bédié à l'issu d'un bureau politique, ou aller au congrès ordinaire organisé par Jérôme N'Guessan. La première option marquera, à n'en point douter, leur fidélité au parti dirigé par Bédié et, la seconde, un divorce consommé entre eux et leur parti. Comme disent les anglais : let’s wait and see !

Paula K. avec Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1699928 : 1.62 mb
MEMORY : 1493696 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.