Publicite

Côte d’Ivoire : Critiqué de toute part au BURIDA, Irène Viera (DG), « on veut installer la mal gouvernance »

Lancement de pétition pour l’obtention de 1000 signatures d’artistes de la part de Fadal Dey, artiste ivoirien de reggae, démission de l’artiste Kajeem du Conseil National d’Administration du Bureau Ivoirien des Droits d’Auteur (BURIDA), tous deux pour obtenir la démission de la Directrice Générale du BURIDA, Irène Viera, objet de critiques tous azimuts, dit-on, pour mauvaise gestion.

Publicite
Face à ces Evènements qui s’enchainent à la maison des artistes et qui laissent transparaître une éventualité d’implosion, Irène Viera est apparue sereine, ce vendredi, à travers l’Assemblée générale ordinaire, à Abidjan-Cocody, au Centre des publications évangéliques.

« À la réalité, on connait le dessein de tous ces détracteurs. On veut enlever le Directeur Général jugé pour certains trop rigoureuse et réinstaller la mal gouvernance parce qu'aujourd'hui, le bilan du Burida est plus reluisant », a confié Mme Irène Viera à un quotidien d’Etat.

Sûre de sa bonne gestion à la tête de l’instance entre autres de gestion des droits patrimoniaux et intellectuels des artistes, celle-ci dit être victime d’un tapage médiatique aux fins de la dénigrer, alors que les voyants sont au vert.

« En termes de revenus, les droits répartis aux artistes ont également vertigineusement progressé depuis 2012 (75 millions de F CFA distribués en 2011 contre 950 millions de F CFA en 2017).

En effet, cette progression des revenus distribués aux artistes est la conséquence du volume des collectes de redevances qui a quadruplé de 2011 à 2017 (682 780 330 FCFA en 2011 contre 2 488 782 819 FCFA en 2017 selon les états financiers certifiés », a-t-elle déclaré pour justifier l’organisation mise en place et la troisième place qu’occupe le BURIDA au niveau des sociétés de gestion collective en Afrique après celle de l'Afrique du Sud et de l'Algérie.

Notons qu’à l’occasion de cette assemblée générale, les différents membres des organes dirigeants du BURIDA devraient présenter leurs bilans financiers et de gestions.

Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com
Publicite

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1707920 : 1.63 mb
MEMORY : 1492568 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.