Publicite

Côte d’Ivoire : Daloa, lancement de la campagne café Cacao, la production de la qualité au cœur des échanges

« Le taux d’humidité acceptable à 8% à l’entrée de l’usine avec comme taux de réfaction 08 à 09% ; Taux de matière étrangère 1-1,5% comme taux de réfaction ; le taux de brisures 2-2,5% comme taux de la réfaction ; le sous grade 15% », sont quelques normes recommandées par Soro Waletchan du service de commercialisation de CCC aux producteurs du Haut-Sassandra pour que leurs produits soient acceptés dans les usines.
Publicite


Ces recommandations ont été faites lundi au cours du lancement de la campagne café Cacao dans la région qui s’est tenue à la préfecture. Devant les producteurs déplacés en grand nombre, l’émissaire du DG CCC a rappelé que ces normes sont connues de tous.

« Elles n’ont pas véritablement changé. Toutes ces recommandations sont faites pour que vous puissiez obtenir le meilleur revenu de la vente de vos produits binômes café-cacao et surtout pour que l’international puisse être disposé à payer vos produits aux meilleurs prix », a-t-il souhaité.

Pour arriver à cela exhorté-t-il, vous devez bien sécher, trier et fermenter vos produits pour que le prix minimum garantie de 750 francs le Kg justifie la qualité de vos produits.

Sur la question du taux de réfaction au niveau des normes à respecter, certains producteurs ont émis quelques inquiétudes quant à la crédibilité des analyses.

Sur cette inquiétude le conseiller technique au Ccc Yoro Séraphin a tenu à rassurer.

 «Si vous voulez, vous pouvez assister aux analyses faites à vos produits par les acheteurs dans les laboratoires. Néanmoins nous allons soumettre vos préoccupations au DG CCC pour trouver une issue ».

Le phénomène des acheteurs n’a pas été ignoré au cours de ces échanges.

D’après Soro Waletchan le prix minimum garanti de 750 francs le Kg ne peut être négocié en dessous de ce seuil.

« Tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi tel que le payement du complément du prix au producteur, la saisie du tonnage en entrepôts et le retrait de l’agrément pour 03 ans sous réserve de poursuite », a-t-il martelé.

La fuite des produits, la péréquation transport, le recensement des Producteurs ont été également abordés par les émissaires du DG.

«Tous ceci pour vous garantir une meilleurs campagne du binôme café cacao », ont-t-ils promis.

Les lauréats régionaux dans la production ont été récompensés par le Directeur régional café cacao Amondji Roger dont Lingué Bruno producteur à Gadouan qui a reçu un chèque de 500.000 francs et un tricycle etc.

« Cela va motiver davantage les producteurs à produire de la qualité », a indiqué le premier responsable CCC de la région.

Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1698712 : 1.62 mb
MEMORY : 1478488 : 1.41 mb