Publicite

Côte d’Ivoire : Daloa, les opérateurs touristiques de la région invités à s'approprier le code du tourisme

La loi n° 2014- 139 du 24 mars 2014 portant code du tourisme en Côte d’Ivoire a été passée au peigne fin, mardi, lors d’une rencontre entre une délégation de ce ministère et des opérateurs touristiques de la capitale de la région du Haut-Sassandra.
Publicite


Relevant que le code du tourisme est un document de 24 pages, contenant sept titres et 71 articles qui a pour but de professionnaliser les activités touristiques et garantir au secteur qui est en plein essor, une qualité de service, Madame Aka Josiane, directrice des affaires juridiques au ministère du tourisme et des loisirs, tout en déplorant que depuis 4 ans, le code du tourisme reste méconnu du grand public et n'est toujours pas appliqué par les opérateurs touristiques, dira : « nous sommes venus pour sensibiliser nos opérateurs touristiques pour un meilleur développement du secteur ».

Poursuivant, elle a souligné que l’application de ce code, permettra au secteur d'être très compétitif sur le plan international en ayant un impact positif sur l'économie à travers une base de données fiables. Invitant par la même occasion, les opérateurs touristiques à se mettre en règle, pour éviter toutes sanctions, elle a annoncé qu'après cette phase de sensibilisation, le ministère du tourisme et des loisirs procédera à la phase de répression de tous les complexes et établissements touristiques qui ne respectent pas les textes.

« Pour éviter que vous soyez réprimé, vous devez vous mettre en règle afin d'être plus. compétitif et offrir à la clientèle un service professionnel et de qualité », a-t-elle lancé.

Intervenant sur le thème “ la fiscalité des établissements du tourisme”, le sous-directeur de la fiscalité locale à la direction générale des impôts, Gballou Tchétché Noël a révélé qu’un dispositif fiscal de faveur est accordé par l’État ivoirien aux acteurs touristiques.

À cet effet, il dira : “ Avec les crises successives que le pays a connues, les établissements de tourisme ont été particulièrement impacté et ont connu beaucoup de difficultés. C'est pourquoi, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures fiscales qui consistent à des abandons de créances, à des réductions d’impôt, et à des réductions de dette fiscale.

Ce qui a permis, au secteur non seulement de résister mais de reprendre de plus belle.” Soulignant pour sa part, que le secteur touristique est d'une importance capitale dans l'économie ivoirienne où son apport contribue énormément à la lutte contre le chômage par l'emploi de milliers de personnes, la secrétaire générale 1 de préfecture, Sanogo Karidia épouse Dao, a invité les opérateurs touristiques de la région du Haut-Sassandra à s'approprier ce code du tourisme, pour un meilleur développement du secteur dans la région.

Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1700496 : 1.62 mb
MEMORY : 1475808 : 1.41 mb