Côte d’Ivoire : Depuis la France, Bendjo persiste et signe « je reste le maire de la commune du Plateau »

Akossi Bendjo, le maire déchu de la commune du Plateau, était l’invité de la chaine française TV5 monde. Au cours de l’entretien l’ancien maire a abordé l’actualité politique et son retranchement en France depuis que certains de ses collaborateurs ont été écroués à la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) pour gestion douteuse, détournement de fonds et blanchiment d’argent, ce qui lui a valu des charges d’accusations puis sa révocation.
                                                                                                             

Toutes ces actions judiciaires intervenant dans un contexte de guéguerre entre son parti le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et le Rassemblement Des Républicains (RDR), parti au pouvoir sur la question du parti unifié au RHDP, lui a fait dire que sa révocation « est une décision purement politique ne respectant aucune procédure administrative ni légale ».                                                                                                                                                                                         

« Je ne suis pas le maire en fonction mais je reste le maire de la commune du Plateau », a tenu à clarifier Akossi Bendjo que ses détracteurs au sein de son parti politique, notamment Adjoumani Kouassi Kobenan, accusent d’avoir encouragé le bureau politique et son président à se retirer du RHDP parti unifié, au nom de l’alternance aux présidentielles de 2020 avec un cadre du PDCI-RDA, l’un des gages de l’appel de Daoukro, alors qu’eux souhaitent y rester pour garantir la paix et la stabilité.

A ceux-ci, il s’est voulu clair : « On ne peut pas être au PDCI-RDA et combattre le PDCI-RDA. Il faut qu’ils clarifient leur position ». 
                                                                                                                                                                                                                      De ce fait, Akossi Bendjo s’est voulu solidaire aux décisions du PDCI-RDA entre autres son retrait du RHDP parti unifié et la création d’un nouveau contrat social prônant la réconciliation nationale, l’égalité et les mêmes droits entre les populations.                                                                                                                                                                             

A juste titre, il a encouragé le rapprochement de son parti avec l’opposition précisément les deux tendances du Front Populaire Ivoirien (FPI).                                                   

 « Le PDCI-RDA ne peut accepter la fracture. Le PDCI-RDA est favorable à un FPI unifié », a-t-il déclaré pour justifier cette éventualité et leur volonté commune de réclamer la réforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI) jugé non inclusive, souhaitant que les conditions électorales soient « le meilleur possible » et aussi le fait qu’ « On ne peut pas vivre dans l’angoisse à chaque fois qu’on va aux élections ».

Précisons que retranché à Paris (France) depuis cette affaire avec le pouvoir, le séjour d’Akossi est bien parti pour durer longtemps. « Je suis en mission pour mon parti et le président Henri Konan Bédié a reconduit ma mission », a-t-il indiqué.                                                                                                   

Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant /Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1707088 : 1.63 mb
MEMORY : 1501352 : 1.43 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.