Publicite

Côte d’Ivoire : Des sociétés, dont les patrons sont des proches de Bédié seraient dans la ligne de mire de l’administration fiscale

Depuis quelques semaines, plusieurs sociétés, dont les patrons sont des proches d’Henri Konan Bédié, se trouveraient dans la ligne de mire de l’administration fiscale. Au premier rang de ces entreprises, citons SIFCA de la famille Billon et NSIA de Jean Kakou Diagou.
Publicite

Les hommes d’affaires proches de Bédié ciblés par le pouvoir

Ces dernières semaines, plusieurs sociétés associées de près ou de loin à Henri Konan Bédié seraient dans le viseur de la direction générale des impôts, dirigée par Sié Ouattara.

SIFCA de la famille Billon fait partie de ces sociétés ciblées par l’administration fiscale. Le groupe agroalimentaire de Jean Louis Billon, chargé de la mobilisation et de la propagande au PDCI-RDA, s’est vu coller un redressement fiscal de 78 milliards de Francs CFA. Cette somme a été ramenée à 28 milliards de Francs CFA après négociations. Notons qu’en décembre 2018, Jean Louis Billon révélait déjà que son entreprise subissait un harcèlement sans précèdent du fisc ivoirien. Il avait révélé : « Oui, en ce moment nous subissons un harcèlement. Clairement il faut le dire. Je peux le dire, c’est de notoriété publique, tout le monde le sait. Les agents du fisc m’ont approché et ils m’ont dit : « Nous sommes en mission ». Pour les plus honnêtes d’entre eux ils le disent ».

Outre SIFCA, il y aurait également le groupe NSIA dans la ligne de mire de l’administration fiscale. La banque dirigée par Jean Kakou Diagou, l’une des plus grosses fortunes d’Afrique francophone, devra s’acquitter de 11 milliards de Francs CFA, ni plus ni moins. NSIA aurait aussi entrepris des discussions avec le Gouvernement et mandaté plusieurs avocats et experts-comptables pour dénoncer le montant exigé.

Et si les grosses fortunes ne payaient pas correctement leurs impôts ?

A première vue, l’on a l’impression qu’il s’agit d’un règlement de compte puisque le contrôle fiscal ne cible que les patrons proches du PDCI-RDA. Mais pourrait-il s’agir d’autres choses ? Et si les plus grosses fortunes de Côte d’Ivoire ne payaient pas correctement leurs impôts ? Nous le savons, les plus grandes sociétés ont tendance à se soustraire aux impôts, parfois avec la complicité de l’Etat. Le fisc est très souvent bienveillant envers ces grosses entreprises parce qu’elles emploient un grand nombre de travailleurs (37.000 pour SIFCA, 2nd employeur de Côte d’Ivoire).

Mais, dans le cas de la Côte d’Ivoire, si malversation fiscale il y a, cela relève davantage d’un arrangement politique. Les patrons de société peuvent se soustraire au fisc tant qu’ils sont au RHDP. Dès qu’ils en sortent, leurs malversations sont étalées au grand jour et la justice est mise à leurs trousses. Ce fut le cas d’Akossi Bendjo, ancien Maire de la commune du Plateau et DG de la SIR, limogé en août 2018. C’est aussi le cas pour son neveu, le nouveau Maire élu du Plateau, pincé par la justice à la suite d’un audit commandé sur mesure.

En revanche, s’il s’agit réellement d’un redressement fiscal non motivé politiquement, il va falloir faire preuve d’impartialité en jetant aussi un œil du côté des patrons proches du pouvoir. Notons aussi que si ces redressements devaient avoir lieu, ce sont les employés qui paieraient les pots cassés au regard des nombreux licenciements qui interviendront.


Paula K. avec  Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1705032 : 1.63 mb
MEMORY : 1488232 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.