Publicite

Côte d’Ivoire : Deux cadres PDCI débarqués de l'adminstration publique

Le douloureux divorce entre les anciens alliés le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) continue de faire des victimes dans l’administration publique.
Publicite

En effet, à l’issue du conseil de ministre du 12 septembre 2018, Adèle N'djoré, ancienne député de Daoukro et Désiré Gnonkonté fils de la région du Guemon ont été respectivement révoqués au poste de Président du conseil d'administration (Pca) de l'Office national de l'eau potable (Onep) et Président du conseil d'administration (Pca) de l’Agence de Gestion des Routes (Ageroute).

Dans un contexte de belligérance entre les deux ténors de la politique ivoirienne, ces débarquements ont très vite conduit à une conclusion : un règlement de compte politique, d’autant plus qu’Adèle N’djoré cadre PDCI-RDA est remplacé à cette fonction par Jean Kouassi Abonouan ex-cadres de ce parti qui a rallié le RHDP après que la haute direction ait porté son choix sur un autre candidat dans la région du Gbêkê.

Il en est de même pour Désiré Gnonkonté, cadre PDCI-RDA qui avait annoncé sa candidature officielle en tant qu’indépendant pour les régionales dans le Cavally, le 13 octobre prochain, remplacé par Baillet Sévérin, maire sortant de la ville de Guiglo, proche du RHDP.

Ce qui laisse présager une atmosphère électrique entre ces deux ex-alliés politique sur le terrain lors de l’ouverture officielle des campagnes électorales le 28 septembre 2018 en prélude à ces élections locales à proprement dites le 13 octobre prochain.



Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1722816 : 1.64 mb
MEMORY : 1482896 : 1.41 mb