Côte d’Ivoire : EDS charge encore la CEI, elle « n’organise pas des élections, elle donne des résultats »

Après sa marche de protestation à Abidjan, le 22 mars dernier, pour réclamer la participation inclusive de toutes les représentations politiques et civiles à la Commission Election Indépendante (CEI), la plate-forme Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a remis le couvert, jeudi, à Abidjan, par le biais de sa jeunesse dirigée par Koua Justin. 

A travers une conférence de presse au cours de laquelle le sujet était à nouveau au centre des débats de l’opposition, Koua Justin a jugé utile d’interpeller l’opinion nationale et internationale sur le fait que l’institution électorale dirigée par Youssouf Bakayoko « appelant les ivoiriens à l’enrôlement est caduc et dépassé », appelant ainsi à la démission de son président.

En prélude aux prochaines élections municipales et régionales prévues le 13 octobre 2018 et dont la CEI a annoncé l’ouverture de dépôts des candidatures depuis le mardi 14 août 2018, selon lui, la CEI actuelle « n’organise pas des élections, elle donne des résultats » et « c’est l’expertise de la fraude ».

« S’il était au PDCI-RDA hier, sachez qu’il est au service du RDR (parti au pouvoir NDLR) », a indiqué Koua Justin s’adressant au PDCI-RDA qui, après son retrait du RHDP pour le parti unifié, dont fait partie son ancien allié le RDR, a annoncé sa participation à ces élections municipales et régionales sans ses alliés.

« Au PDCI-RDA, faits attention sinon vous allez prendre la plus grosse honte de votre vie », a-t-il encore tenu à conseiller le plus vieux parti de Côte d’Ivoire.

Au regard de tout ce qui précède, Koua Justin a annoncé un meeting samedi prochain au stade du village d’Anono pour exiger le report des élections locales, la refonte de la CEI et le partage équitable des ressources entre les Ivoiriens.

Notons, par ailleurs, qu’à l’occasion de cette sortie médiatique Koua Justin a invité le chef de l’Etat à étendre la libération des prisonniers de la crise postélectorale prise dans le cadre de la mesure d’amnistie de 800 concitoyens aux militaires encore emprisonnés.

Paula K. avec Casimir Boh, Correspondant/Akody.com  

Laisser un commentaire

PEAK : 1723040 : 1.64 mb
MEMORY : 1517616 : 1.45 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.