Côte d’Ivoire : Effondrement d’immeubles à Abidjan, le ministre Bruno Koné annonce des sanctions annoncées contre les fautifs

Le ministre ivoirien de la Construction, du logement et de l’urbanisme, Bruno Nabagné Koné a annoncé lundi à Abidjan après des effondrements récurrents d’immeubles dans la capitale économique ivoirienne que « désormais toutes les défaillances notées seront l’objet de sanctions y compris chez nos agents ».   

« Désormais toutes les défaillances notées feront l’objet de sanctions y compris les défaillances chez nos agents. Tout sera mis en œuvre pour que des poursuites soient engagées contre les personnes fautives », a promis M. Koné. Poursuivant, il a indiqué avec insistance que « désormais toute construction illégale sera l’objet de saisine du procureur » et que « les contrevenants répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes ».

M. Koné s’exprimait dans une conférence de presse après avoir visité les sites de deux immeubles qui se sont effondrés il y a quelques jours à Cocody dans l’Est d’Abidjan, faisant des dizaines de morts et plusieurs blessés. 

Bruno Koné a assuré que « tout sera mis en œuvre pour rechercher les causes de ces accidents (et) les défaillances avérées seront sanctionnées ». Selon M. Koné, « il n’y a pas plus responsable que le maître d’ouvrage », car  « c’est lui qui a la première responsabilité de la sécurité du bâtiment ».

« Désormais, on va plus attendre qu’il y ait un effondrement, (si) nous constatons une infraction, que les règles en matière de construction ne sont pas respectées, nous portons plainte », a-t-il promis.

Bruno Koné envisage de « faire arrêter les constructions illégales dès leur initiation et contraindre les maîtres d’ouvrage à souscrire à une assurance contre les défauts éventuels liés à la construction ».

« Toute construction illégale fera désormais l’objet de saisine du procureur. Les contrevenants répondront de leurs actes devant les juridictions compétentes », a-t-il prévenu.

A Abidjan, « 80% des constructions qui sont réalisées ne disposent pas de permis de construire », a déploré le ministre de la Construction Bruno Koné. « Aujourd’hui nous sommes à très peu de construction disposant avant leur construction ou pendant leur construction d’un permis de construire, dans la ville d’Abidjan, 80% des constructions qui sont réalisées ne disposent pas de permis de construire malgré notre insistance, tout le travail de sensibilisation », a relevé M. Koné,

Ces dernières années, les effondrements d’immeubles sont récurrents à Abidjan. Le 12 mars dernier, un immeuble R+4 en construction à Anono sans l’Est d’Abidjan s’est effondré faisant une dizaine de morts et plusieurs blessés. 

Samedi dernier, un autre immeuble sis à la Riviera Bonoumin (à l’Est d’Abidjan), déjà habité, a vu sa façade s’effondrer faisant de nombreux dégâts matériels.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1718760 : 1.64 mb
MEMORY : 1511448 : 1.44 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.