Côte d’Ivoire : Elections locales 2018, le désormais ancien Maire de Koumassi, Raymond N’Dohi, à l’ambassade des Etats Unis, pour évoquer les fraudes présumées aux municipales dans sa commune

Entouré de ses proches collaborateurs, le désormais ancien Maire de la commune de Koumassi s’est rendu ce jeudi après-midi à l’Ambassade des Etats Unis, sis à Cocody. Il a évoqué avec ses hôtes les présumées fraudes intervenues lors de l’élection municipale dans sa commune.

Une oreille attentive pour écouter ses plaintes

Raymond N’Dohi, candidat malheureux aux municipales à Koumassi, était cet après-midi à l’ambassade des Etats Unis en Côte d’Ivoire pour rencontrer les responsables américains.

Au sortir des échanges, il a dit avoir eu des oreilles attentives.

« A Koumassi, ce qui s’est passé est extrêmement grave pour que nous rendions compte à l’opinion nationale et internationale. C’est ce qui a motivé notre présence ici à l’ambassade des Etats Unis. Nous avons été reçus, nous avons échangé, nous avons eu des interlocuteurs préoccupés par la situation en Côte d’Ivoire. ».

Se voulant fidèle à la culture de paix prônée par son parti, le PDCI-RDA, l’ex Maire a aussi précisé.

« Je ne suis pas pour la violence sinon j’aurais pu, à l’image d’autres communes, déverser les militants dans la rue avec les conséquences qu’on connaît. Mais nous utilisons les voies de recours habituelles et nous allons continuer la démarche. Nous allons prendre attache, dans les heures qui suivent, avec la direction de notre parti pour lui transmettre les dossiers que nous avons pu réunir pour saisir les instances judiciaires ».

A ce sujet, l’on annonce que le collège des avocats du PDCI-RDA prépare en ce moment une offensive judiciaire pour revendiquer, disent-ils, la « vérité des urnes ».

N’Dohi Raymond a dit s’être offusqué de la présence minimaliste des forces de l’ordre pendant le scrutin alors que Koumassi était une zone rouge à l’instar d’autres communes comme le Plateau, Abobo ou Port-Bouët.

En outre, il assure que ce samedi-là, de 15H à minuit, les bureaux de vote ont été envahis par des bandes armées, ce qui aurait faussé les résultats sortis des urnes, permettant du coup à son plus grand challenger, le Ministre Cissé Bacongo du RHDP, de l’emporter.

L’ancien Maire réclame la reprise du scrutin

Sans avoir donné le contenu détaillé de son entretien avec l’Ambassadeur des Etats Unis, l’ancien Maire a affiché une certaine assurance qui le pousse à réclamer la reprise de l’élection municipale dans sa commune, à l’image de Port Bouët.

« Je ne réclame pas la victoire, je réclame la reprise des élections. Je suis un homme de paix. Je réclame qu’on reprenne les élections, qu’on les organise dans de meilleures conditions. », a lancé Raymond N’Dohi.

Le candidat perdant du PDCI a aussi laissé entendre que le Ministre Cissé Bacongo, a cherché à le rencontrer.

« Il m’a appelé (Cissé Bacongo), je n’étais pas à Koumassi donc je lui ai dit quand je rentrerai à Koumassi je le verrai. J’ai des dossiers à fournir. Quand je vais finir mes dossiers je l’appellerais pour l’écouter. Mais moi je dis la voie que je dois suivre, c’est la voie des instances judiciaires. ».

Paula K. avec Alex Dimeco, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1734656 : 1.65 mb
MEMORY : 1529024 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.