Publicite

Côte d’Ivoire : Filière cajou, les dispositions pratiques de la campagne 2019 expliquées aux acteurs de la délégation régionale du CCA à Séguéla

Les dispositions pratiques pour une meilleure campagne de commercialisation de la noix de cajou, dans la délégation régionale du Conseil du coton et de l’anacarde (CCA) à Séguéla, ont été expliquées aux acteurs de ladite filière, réunis mardi, à la préfecture de région pour le lancement de la campagne au plan local.
Publicite

Selon le délégué régional, Koné Effiérita Fatagna, ces dispositions sont arrêtées conformément à la loi No 2013-656 du 13 septembre 2013 et aux textes réglementaires pris pour son application.

« La possibilité n’est plus offerte à un pisteur de contracter avec plusieurs acheteurs. Désormais, le pisteur ne peut s’affilier qu’à un seul acheteur à la fois au cours de la campagne », a-t-il déclaré, à propos des contrôles des acteurs qui équivalent également au renforcement de la surveillance des sociétés coopératives, à la formalisation de la relation entre acheteurs et pisteurs ainsi qu’à la détermination de la zone d’intervention du pisteur qui est limitée au département. Ce qui n’est pas le cas pour l’acheteur qui a une compétence nationale, à condition de disposer d’un magasin dans la zone visée.

Quant aux documents de transaction et de traçabilité, ils se composent du carnet d’apport produit, du carnet d’achat magasins intérieurs des exportateurs et de la fiche de transfert.

« Tout chargement non enregistré dans un délai de 12 heures sur la plateforme du Conseil ne sera pas déchargé à destination », a prévenu Koné Fatagna qui a révélé que pour cette campagne, seules les villes de Bondoukou, Bouaké et Yamoussoukro sont habilitées à recevoir des magasins des exportateurs à l’intérieur du pays.

Concernant la gestion de la sacherie brousse, les opérateurs ont reçu des dotations en fonction de leur statut.

Ainsi, les anciens acheteurs ont eu droit à 1 500 sacs quand ceux nouvellement agréés ont été dotés de 1 000 sacs.

Pour les producteurs, la dotation est de cinq sacs, avec la possibilité d’une rallonge sur la base des reçus d’achat de la précédente campagne.

« Si on ne respecte pas certaines dispositions élémentaires, nous travaillerons en vain. (…) Je voudrais donc que chaque acteur s’approprie ces dispositions pour qu’au cours de la campagne, aucun blocage ne soit relevé », a exhorté le préfet Benjamin Effoli qui a souligné le rôle capital de l’agriculture dans le développement de la Côte d’Ivoire.



Paula K. avec Natacha Kouakou, Correspondant/Akody.com

 

 

Laisser un commentaire

Publicite
Publicite
Publicite
PEAK : 1715256 : 1.64 mb
MEMORY : 1484120 : 1.42 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.