Côte d’Ivoire : Fonction publique-concours administratifs 2021, la ministre Anne Ouloto lance les activités du collège des superviseurs

La ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration Anne Désirée Ouloto a installé ce lundi, le collège des superviseurs des concours administratifs 2021. Composé de deux bureaux à savoir, un bureau central de 13 membres et un bureau élargi de 33 membres qui comprend les 13 superviseurs centraux, 10 préfets des localités choisies comme centre de composition et les 10 directeurs régionaux de la fonction publique de ces mêmes localités.   

Ce collège a pour mission de veiller au bon déroulement de l’ensemble du processus d’organisation des concours et singulièrement des activités liées aux étapes des compositions.

S’exprimant à l’occasion de la cérémonie, la ministre a indiqué compter sur la « disponibilité active » et le « leadership » des membres du collège pour conduire avec succès cette importante activité. Pour plus de transparence dans les concours 2021, Anne Ouloto a insisté sur la nécessité de publier les résultats au fur et à mesure qu’ils seront rendus disponibles. 

Aussi, dans le cadre de la lutte contre la fraude, elle a promis qu’elle sera intransigeante. Pour ce faire, elle a lancé un message très clair tant à ses collaborateurs qu’aux candidats : « Il nous revient de manière récurrente que c’est à travers des listes que les résultats sont communiqués. J’invite tous les candidats à bien réfléchir toute liste qui sera interceptée sera motif de retrait de ces candidats ».  

Elle invite de ce fait, les superviseurs à se comporter « comme des soldats au service de la nation ». « J’aimerais que nous exécutions cette instruction du président de la République sans murmure ni hésitation. Faisons en sorte que les plus méritants soient admis. Faisons en sorte que la transparence soit de mise. Faisons en sorte que l’enfant du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest, du Centre ait accès à la Fonction publique sur la base de son mérite », a-t-elle conclu. 

Au nom du corps préfectoral, le préfet de Sakassou, représentant le préfet du Gbêkê, Bonaventure Tiègbé s’est engagé à traduire en acte la feuille de route de la ministre, assurant que « les concours seront transparents et crédibles ».

Ce collège vient s’ajouter aux dispositifs déjà mis en place notamment le Comité éthique et la production d’une Charte d’éthique ; la promotion de l’équité et la réforme du cadre de gouvernance des activités et des processus liés à l’organisation des concours.


Blackson Dodo Sylvain, Correspondant/Akody.com

Laisser un commentaire

PEAK : 1725808 : 1.65 mb
MEMORY : 1534016 : 1.46 mb
x

Ce site web utilise des cookies

Notre site Web utilise des cookies et collecte votre adresse IP pour diffuser et améliorer notre contenu Web. Les cookies et les adresses IP nous permettent de vous offrir une expérience personnalisée. More

Akody peut utiliser des cookies et mon adresse IP pour collecter des statistiques et fournir des offres personnalisées dans le respect de la politique de confidentialité et des conditions d'utilisation. Akody peut utiliser des services tiers à cette fin. Je peux révoquer mon consentement à tout moment en visitant l'option de retrait.